Marchés français ouverture 1 h 43 min
  • Dow Jones

    33 781,48
    +183,56 (+0,55 %)
     
  • Nasdaq

    11 082,00
    +123,45 (+1,13 %)
     
  • Nikkei 225

    27 919,03
    +344,60 (+1,25 %)
     
  • EUR/USD

    1,0578
    +0,0018 (+0,17 %)
     
  • HANG SENG

    19 821,49
    +371,26 (+1,91 %)
     
  • BTC-EUR

    16 287,79
    +276,28 (+1,73 %)
     
  • CMC Crypto 200

    406,00
    +11,31 (+2,87 %)
     
  • S&P 500

    3 963,51
    +29,59 (+0,75 %)
     

Crédit immobilier : l'assurance emprunteur est-elle obligatoire pour souscrire un prêt ?

assurance emprunteur obligatoire
assurance emprunteur obligatoire

Une baisse de 34,7% sur les mois d'août et septembre par rapport à ces deux mêmes mois de l'année dernière : les temps sont difficiles pour la production de crédit immobilier. En cause, la hausse des taux d'intérêts, mais également pour certains emprunteurs (notamment à partir de 50 ans) une assurance de prêt très coûteuse avec parfois pour conséquence de passer au-dessus du taux d'usure, le taux maximum auquel une banque peut prêter.

Cette assurance peut être soit souscrite auprès de la banque prêteuse (on parle alors de contrat groupe), soit auprès d'un assureur alternatif (souvent bien moins cher).

Mais alors, cette assurance emprunteur est-elle obligatoire ? Si la Banque de France rappelle que « aucune disposition légale n'impose qu'un emprunteur soit assuré », une chose est sûre : très rares sont les établissements bancaires à accorder un crédit sans ce fameux sésame. Ainsi, selon Astrid Cousin, porte-parole de l'assureur Magnolia citée par les Échos, 98% des crédits en cours en France disposent d'une assurance emprunteur. « Aucun texte législatif ne la rend obligatoire, mais rien n'oblige non plus la banque à vous prêter de l'argent, détaille Émilie Ruben, porte-parole de la compagnie d'assurance Sécurimut. Elle peut donc mettre des conditions supplémentaires à l'obtention du prêt, et la prise d'assurance est en général l'une d'elles. » Un avis confirmé par le site service-public.fr, qui note que « c'est à partir du moment où vous aurez obtenu l'accord d'un assureur que la banque acceptera de vous faire une offre de prêt. »

Lire la suite sur MoneyVox

Voir également
- Immobilier : est-il plus intéressant d'acheter un bien neuf ou ancien ?
- Crédit du Nord : ces tarifs qui vont changer (surtout à la baisse) pour les clients en 2023
- Plan épargne logement : un taux de 2% dès le 1er janvier 2023 ?