Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    39 036,34
    -634,70 (-1,60 %)
     
  • Nasdaq

    16 690,40
    -111,14 (-0,66 %)
     
  • Nikkei 225

    39 103,22
    +486,12 (+1,26 %)
     
  • EUR/USD

    1,0807
    -0,0020 (-0,18 %)
     
  • HANG SENG

    18 868,71
    -326,89 (-1,70 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 247,86
    -2 153,86 (-3,34 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 451,67
    -50,99 (-3,40 %)
     
  • S&P 500

    5 258,99
    -48,02 (-0,90 %)
     

Impôts, gaz, compte formation : tout ce qui change au 1er mai

Les abonnés au gaz vont de nouveau voir leur facture augmenter.  - Credit:Guillaume Bonnaud - MAXPPP - Sud Ouest
Les abonnés au gaz vont de nouveau voir leur facture augmenter. - Credit:Guillaume Bonnaud - MAXPPP - Sud Ouest

Augmentations de prix, évolution du fonctionnement de certaines aides… comme chaque début de mois, ce 1er mai introduit plusieurs nouveautés dans la vie des Français.

Tour d'horizon de ce qu'il faut retenir.

Le compte professionnel de formation devient payant

À compter de ce mercredi 1er mai, l'utilisation du compte personnel de formation devient payante. Les bénéficiaires de ce système d'épargne destiné aux salariés devront désormais payer 100 euros pour pouvoir suivre une formation à l'aide du dispositif, plafonné à 5 000 euros.

L'ouverture de la plateforme Mon compte formation en 2019 a permis l'essor du CPF, grâce auxquels 2 millions de dossiers ont été en partie financés pour la seule année 2021. La mesure doit permettre l'économie de 200 millions d'euros en 2024.

Le prix moyen du gaz augmente

Depuis juin 2023, le gaz n'a plus de tarif réglementé, laissant aux fournisseurs la liberté de fixer le leur. En avril, le prix repère moyen par kilowattheure du gaz était de 0,10914 euro pour la cuisson et l'eau chaude et de 0,08792 pour le chauffage. Ces chiffres seront respectivement portés à 0,11061 euro et 0,08940 euro. En 2018, plus de la moitié des appartements étaient chauffés au gaz naturel en France.

PUBLICITÉ

À LIRE AUSSI Violences à l'école : l'ordre ne se quémande pas, il s'impose !

Couvre-feu des mineurs à Nice et Béziers

Jeudi 18 avril, Gabriel Attal a tenu un discours axé sur l'autorité pour clore ses cent premiers jours comme Premier ministre. Celle-ci serait « tr [...] Lire la suite