Marchés français ouverture 7 h 9 min
  • Dow Jones

    31 097,26
    +321,86 (+1,05 %)
     
  • Nasdaq

    11 127,84
    +99,14 (+0,90 %)
     
  • Nikkei 225

    26 153,81
    +218,19 (+0,84 %)
     
  • EUR/USD

    1,0437
    +0,0013 (+0,13 %)
     
  • HANG SENG

    21 830,35
    -29,44 (-0,13 %)
     
  • BTC-EUR

    19 402,40
    +777,23 (+4,17 %)
     
  • CMC Crypto 200

    429,24
    +9,10 (+2,17 %)
     
  • S&P 500

    3 825,33
    +39,95 (+1,06 %)
     

Covid-19 : le président du Conseil scientifique prône une 4e dose "dès maintenant" pour les plus de 60 ans

Plus de 53.000 cas positifs en 24 heures le 16 juin. Un taux d'incidence qui franchit de nouveau le seuil des 400 nouveaux cas pour 100.000 habitants. Les indicateurs liés au Covid-19 repartent à la hausse en France. Invité d'Europe 1 ce samedi 18 juin au matin, le président du Conseil scientifique, Jean-François Delfraissy, explique que ce regain épidémique était attendu et avait surtout été "anticipé puisqu'on avait dit qu'on aurait une nouvelle petite vague à partir du mois de juin", détaille-t-il, parlant d'un "pic probablement fin juin, début juillet". Selon lui, ces chiffres en hausse sont la conséquence du relâchement des gestes barrières et de la fin du port du masque dans les transports notamment.

Ces nouveaux cas sont liés au sous-variant d'Omicron BA.5 comme Capital l'évoquait, venu du Portugal et d'Afrique du Sud. Si Jean-François Delfraissy refuse de parler de "septième vague", il considère qu'il faut vacciner les plus fragiles très rapidement, en particulier les plus de 60 ans. Il faut selon lui "une quatrième dose dès maintenant et ne pas attendre le mois de septembre". Il a aussi précisé sur Europe 1 que toute la population irait "probablement vers une quatrième dose à l'automne". Cependant, le président du Conseil scientifique ne veut pas céder à la panique, et pense que ces contaminations seront limitées car beaucoup de personnes ont été touchées par Omicron depuis le début de l'année. Comme elles "sont vaccinées, cela n'aura aucun impact sur le système de soins", (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Hôpitaux : des cabines de télémédecine aux urgences cet été face au manque de personnel
Gaz russe : l'Allemagne se rabat "davantage" sur ses centrales à charbon pour son électricité
Une nouvelle forte hausse des taux en juillet soutenue par un gouverneur de la Fed
Législatives 2022 : 18,99% de participation à 12h, en hausse par rapport au premier tour
Le mot qui buzze : “narratif”

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles