La bourse est fermée
  • CAC 40

    4 594,24
    +24,57 (+0,54 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    2 958,21
    -1,82 (-0,06 %)
     
  • Dow Jones

    26 501,60
    -157,51 (-0,59 %)
     
  • EUR/USD

    1,1641
    -0,0037 (-0,31 %)
     
  • Gold future

    1 878,80
    +10,80 (+0,58 %)
     
  • BTC-EUR

    11 776,57
    -35,32 (-0,30 %)
     
  • CMC Crypto 200

    265,42
    +1,78 (+0,68 %)
     
  • Pétrole WTI

    35,72
    -0,45 (-1,24 %)
     
  • DAX

    11 556,48
    -41,59 (-0,36 %)
     
  • FTSE 100

    5 577,27
    -4,48 (-0,08 %)
     
  • Nasdaq

    10 911,59
    -274,00 (-2,45 %)
     
  • S&P 500

    3 269,96
    -40,15 (-1,21 %)
     
  • Nikkei 225

    22 977,13
    -354,81 (-1,52 %)
     
  • HANG SENG

    24 107,42
    -479,18 (-1,95 %)
     
  • GBP/USD

    1,2953
    +0,0030 (+0,23 %)
     

Covid-19 : l'économie mondiale entame une ascension « longue » et « difficile »

Source AFP
·1 min de lecture
Kristalina Georgieva, qui estimait début avril que la planète allait subir les pires conséquences économiques depuis la grande dépression des années 1930, dépeint une situation finalement « moins désastreuse » qu'initialement estimée.
Kristalina Georgieva, qui estimait début avril que la planète allait subir les pires conséquences économiques depuis la grande dépression des années 1930, dépeint une situation finalement « moins désastreuse » qu'initialement estimée.

Le FMI oscille entre espoir et inquiétude. La dirigeante du Fonds monétaire international a prévenu, mardi 6 octobre 2020, que la longue ascension de l'économie mondiale vers la reprise sera « difficile », « longue », « inégale » et sujette à de potentiels « contretemps ». « Nous estimons maintenant que l'évolution des deuxième et troisième trimestres a été quelque peu meilleure que prévu, ce qui a permis une légère révision à la hausse de nos prévisions mondiales pour 2020 », a déclaré Kristalina Georgieva dans son discours prononcé en amont des réunions d'automne qui se tiendront virtuellement la semaine prochaine à Washington.

Le 24 juin, le Fonds monétaire international avait dévoilé des perspectives économiques particulièrement sombres avec une estimation de plus de 12 000 milliards de dollars de pertes cumulées pour l'économie mondiale en 2020 et 2021. Il tablait aussi sur une prévision de récession de 4,9 % cette année, contre 3 % anticipés en avril. La directrice générale n'a pas dévoilé de chiffres mardi. Ceux-ci seront publiés dans tout juste une semaine.

Kristalina Georgieva, qui estimait début avril que la planète allait subir les pires conséquences économiques depuis la grande dépression des années 1930, dépeint une situation finalement « moins désastreuse » qu'initialement estimée. Reste que le produit intérieur brut mondial restera « à moyen terme bien en deçà des prévisions prépandémie », a-t-elle prévenu. En outre, presque tous les pays vont [...] Lire la suite