Marchés français ouverture 5 h 25 min
  • Dow Jones

    34 060,66
    -267,13 (-0,78 %)
     
  • Nasdaq

    13 303,64
    -75,41 (-0,56 %)
     
  • Nikkei 225

    28 191,32
    -215,52 (-0,76 %)
     
  • EUR/USD

    1,2228
    +0,0001 (+0,01 %)
     
  • HANG SENG

    28 593,81
    +399,72 (+1,42 %)
     
  • BTC-EUR

    34 004,59
    -3 089,59 (-8,33 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 161,78
    -91,36 (-7,29 %)
     
  • S&P 500

    4 127,83
    -35,46 (-0,85 %)
     

Coronavirus: L'Iran impose un confinement de 10 jours

·2 min de lecture
L'IRAN IMPOSE UN CONFINEMENT DE 10 JOURS

(Reuters) - L'Iran a imposé samedi un confinement de 10 jours sur la majeure partie de son territoire pour freiner la propagation d'une quatrième vague de coronavirus, ont rapporté les médias d'État.

Ce confinement concerne 23 des 31 provinces du pays, a déclaré le porte-parole du ministère de la Santé, Alireza Raisi. Les entreprises, les écoles, les théâtres et les installations sportives ont dû fermer et les rassemblements sont interdits pendant le mois sacré de jeûne du Ramadan, qui commence mercredi.

Les cas de coronavirus en Iran ont dépassé les 2 millions avec une nouvelle moyenne quotidienne de plus de 20.000 infections au cours de la semaine dernière, selon le ministère de la Santé, alors que le pays a recensé plus de 64.000 décès.

"Malheureusement, aujourd'hui, nous sommes entrés dans une quatrième vague", a déclaré le président Hassan Rohani dans une intervention télévisée, en imputant la résurgence du virus à son variant britannique.

D'autres facteurs de cette résurgence incluent les voyages, les mariages et les célébrations pendant les vacances du nouvel an iranien qui ont commencé le 20 mars, a-t-il ajouté.

Le variant britannique est désormais prédominante dans le pays et 257 villes et villages sont en alerte rouge, a déclaré Alireza Raisi.

L'Iran a été l'épicentre de la pandémie au Moyen-Orient. En février, il a fermé plusieurs points de passage avec l'Irak dans le but d'endiguer la propagation du variant britannique.

Le pays a également peiné à mettre en oeuvre sa campagne de vaccination. Téhéran dit avoir reçu plus de 400.000 des 2 millions de dosses du vaccin russe Spoutnik V commandés et attendre la livraison de 4,2 millions de doses d'AstraZeneca.

L'Iran a également reçu 250.000 doses du vaccin chinois Sinopharm et une partie d'une commande de 500.000 doses de l'indien Covaxin.

Avec une population de 83 millions d'habitants, le pays espérait obtenir plus de 2 millions de doses d'ici le 20 mars pour vacciner principalement ses personnels de santé.

L'Iran travaille en outre à au moins quatre vaccins candidats locaux, dont un en coopération avec Cuba, dont la production devrait commencer dans quelques mois.

(Rédaction de Dubaï, version française Benjamin Mallet)