La bourse ferme dans 6 h 54 min
  • CAC 40

    6 756,72
    +32,91 (+0,49 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 139,95
    +22,00 (+0,53 %)
     
  • Dow Jones

    35 116,40
    +278,24 (+0,80 %)
     
  • EUR/USD

    1,1848
    -0,0020 (-0,17 %)
     
  • Gold future

    1 817,50
    +3,40 (+0,19 %)
     
  • BTC-EUR

    31 855,19
    -958,85 (-2,92 %)
     
  • CMC Crypto 200

    922,13
    -21,31 (-2,26 %)
     
  • Pétrole WTI

    70,65
    +0,09 (+0,13 %)
     
  • DAX

    15 643,85
    +88,77 (+0,57 %)
     
  • FTSE 100

    7 130,17
    +24,45 (+0,34 %)
     
  • Nasdaq

    14 761,29
    +80,23 (+0,55 %)
     
  • S&P 500

    4 423,15
    +35,99 (+0,82 %)
     
  • Nikkei 225

    27 584,08
    -57,75 (-0,21 %)
     
  • HANG SENG

    26 426,55
    +231,73 (+0,88 %)
     
  • GBP/USD

    1,3925
    +0,0010 (+0,07 %)
     

Le contrôle technique des motos et scooters pourrait devenir obligatoire en 2023

·2 min de lecture
Le contrôle technique des motos et scooters pourrait devenir obligatoire en 2023

Malgré les protestations des motards, la mesure devrait rentrer en application dans 18 mois.

Les motards n’ont pas obtenu gain de cause. Initialement prévue 1er janvier 2022, l’obligation de contrôle technique pour les motos et scooters devrait bien voir le jour en 2023. "Il est effectivement projeté une mise en place très progressive du CT (contrôle technique, NDLR) 2 roues, qui est une obligation européenne, dans les 5 ans entre 2023 et fin 2026, selon l’année d’immatriculation", a confirmé un porte-parole du ministère des Transports à BFM Business.

>> Inscrivez-vous à notre newsletter "Yahoo Pour Vous" pour recevoir toutes les infos utiles pour votre quotidien

Cette directive, imposée à tous les pays de l’Union européenne, vise, entre autre, à limiter les risques d’accident. Cette justification crispe au plus haut point les principaux concernés qui pointent du doigt l’inutilité d’une telle mesure. "La FFMC (Fédération française des motards en colère) le dit depuis des années, les études le montrent, l’état technique des deux-roues motorisés (2RM) est une cause d’accident rare. Le rapport MAIDS a fait état de 0.3 % des accidents étudiés", explique la fédération dans un communiqué le 6 avril dernier. Furieuse, la FFMC dénonce aussi "le scandaleux lobbying des opérateurs de contrôle technique".

À LIRE AUSSI >> "Ça va mettre le feu à la France" : une mesure sur l'automobile à l'origine d'un nouveau mouvement de colère ?

Pour connaître le tarif, il faudra patienter 

Si le texte de loi est bien adopté comme prévu, les propriétaires de petites, moyennes est grosses cylindrées devront faire vérifier le système de frein, l'éclairage, les pneus, les émissions polluantes, la pollution sonore… Pour l’heure, le gouvernement n’a pas encore acté les modalités de ce nouveau contrôle technique, ni le prix que devront débourser les motards pour faire réviser leurs deux-roues motorisés. À chaque contrôle technique, obligatoire tous les deux ans, les automobilistes doivent payer en moyenne 77 euros pour être autorisé à rouler.

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles