La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 318,59
    +150,50 (+0,44 %)
     
  • Nasdaq

    13 516,06
    -26,06 (-0,19 %)
     
  • Nikkei 225

    26 170,30
    -841,03 (-3,11 %)
     
  • EUR/USD

    1,1146
    -0,0099 (-0,88 %)
     
  • HANG SENG

    23 807,00
    -482,90 (-1,99 %)
     
  • BTC-EUR

    32 615,91
    -1 831,70 (-5,32 %)
     
  • CMC Crypto 200

    831,33
    +11,83 (+1,44 %)
     
  • S&P 500

    4 358,93
    +9,00 (+0,21 %)
     

"Un conte de fées": au Royaume-Uni, 60 personnes bloquées 3 jours dans un pub à cause d'une tempête de neige

·4 min de lecture
L'auberge recouverte de neige samedi dernier. - The Tan Hill Inn
L'auberge recouverte de neige samedi dernier. - The Tan Hill Inn

Le scénario pourrait être celui d'un téléfilm de Noël. Le week-end dernier au Royaume-Uni, un groupe d'une soixantaine de personne est resté bloqué pendant trois jours et trois nuits dans un pub du nord de l'Angleterre à cause de la tempête de neige Arwen, l'une des plus puissantes qu'a connu le pays ces dernières décennies. Une expérience unique que le groupe n'est pas près d'oublier.

Tout commence vendredi soir dernier dans le pub Tan Hill Inn, situé dans le parc naturel des Yorshire Dales et considéré comme "le bar situé le plus au nord de l'Angleterre". Après une randonnée, les 60 convives viennent assister au concert d'un groupe de reprises du groupe de rock Oasis. "Tout le monde passait un bon moment et je pense que personne ne s'est vraiment rendu compte qu'il neigeait à ce point", raconte à BFMTV.com Sharon Kay, une amie de l'un des gérants de ce pub qui était simplement venue apprécier un concert entre amis.

Le pub et l'auberge transformés en immense dortoir

Mais en quelques heures, les chutes de neige s'intensifient au point de bloquer toutes les routes environnantes. Un tel épisode neigeux, "on n'en avait pas vu depuis 60 ans", a d'ailleurs commenté un ministre britannique. Des centaines de milliers de personnes ont été privées d'électricité dans le nord de la Grande-Bretagne en raison des rafales, qui ont pu atteindre 160km/h.

"Vers 21 heures, le temps a commencé à prendre une très mauvaise tournure", confirme à BFMTV.com Donna Harrowell, gestionnaire de service du Tan Hill Inn. Dans la nuit, "on s'est retrouvés face à un cumul de neige de 3 mètres de hauteur".

"En fin de soirée, on a réalisé que toutes les routes étaient inaccessibles et qu'on ne pouvait plus quitter l'endroit", poursuit Sharon Kay. "Certains étaient assez anxieux à l'idée de rester bloqués là, mais la gérante du pub Nicola Townsend avait déjà vécu des situations similaires car ici quand il neige, il neige vraiment. Alors elle nous a rassurés, elle savait ce qu'il y avait à faire".

La gérante propose alors aux 61 clients (dont le groupe de musique) et 7 membres du personnel de rester au chaud pour la nuit: elle répartit une partie des convives dans les neuf chambres d'hôte de l'auberge, et transforme son pub en immense dortoir. Certains s'installent donc sur des canapés ou des matelas au sol. "Heureusement, Nicola Townsend garde toujours des sacs de couchage et des draps pour pouvoir accueillir des voyageurs qui resteraient bloqués à cause de la neige", explique Sharon Kay, reconnaissante.

Karaoké et jeux de société au coin du feu

"Le premier soir, on est tous restés tard éveillés. Nous ne sommes allés nous coucher que vers 2 ou 3 heures du matin", se souvient l'Anglaise. "On a fait que discuter et chanter. C'était sympa, tout le monde s'entraidait pour faire en sorte qu'on soit tous à l'aise et confortablement installés pour dormir. On a partagé les couvertures, les dras et même les vêtements".

"Ça avait tout d'un conte de fées", lance-t-elle même. "Les portes de l'auberge étaient recouvertes de neige jusqu'en haut. Ces 72 heures ont été incroyablement plaisantes. Il faisait très froid dehors, et nous sommes restés bloqués au coin de la cheminée. C'était hyper confortable. On a passé notre temps à chanter, faire des karaokés, jouer à des jeux de société, aux cartes, à des quizz ou juste à bavarder. Il faisait beaucoup trop froid pour mettre le nez dehors. Mais le dimanche, ça s'est adouci et certains sont sortis pour construire des bonhommes de neige". D'autres, encore, ont chanté au rythme de la guitare, ou ont regardé des films cultes comme Grease ou Mamma Mia.

"On s'est tous fait des amis!"

Et malgré les circonstances, le groupe a été reçu comme il faut. Au cours de ces trois jours, les 60 convives ont pu profiter de grands buffets, de bons petits déjeuners offerts par la maison. Dimanche soir, un rôti a même été servi sur les coups de 17 heures. "Le personnel était évidemment très fatigué, mais heureusement chacun y mettait du sien, certains aidaient à cuisiner ou à nettoyer", rapporte la manager Donna Harrowell, âgée de 54 ans.

"Il y avait des gens de tous âges, venus des quatre coins du pays: des jeunes dans la vingtaine, des sexagénaires, des gens venus de Londres, Halifax ou Liverpool. Et même quatre chiens!", relate Donna Harrowell. "Quand on est arrivés, on ne se connaissait pas et je crois que je peux dire qu'à la fin, tout le monde s'est fait des amis. Ce sont d'excellents souvenirs".

Lundi matin, "nous avions vraiment tous du mal à partir", raconte encore Sharon Kay. "Mais certains devaient retourner à leurs affaires". Le groupe envisage désormais de créer un groupe Whatsapp ou Messenger afin de rester en contact, et d'organiser une réunion au Tan Hill Inn l'été prochain. Aujourd'hui, ils pensent même à confectionner des t-shirts en souvenir de ces 72 heures inoubliables.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles