La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 931,06
    +8,20 (+0,14 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 448,31
    -6,55 (-0,19 %)
     
  • Dow Jones

    31 097,26
    +321,83 (+1,05 %)
     
  • EUR/USD

    1,0426
    -0,0057 (-0,54 %)
     
  • Gold future

    1 812,90
    +5,60 (+0,31 %)
     
  • BTC-EUR

    18 326,63
    -544,01 (-2,88 %)
     
  • CMC Crypto 200

    420,84
    +0,70 (+0,17 %)
     
  • Pétrole WTI

    108,46
    +2,70 (+2,55 %)
     
  • DAX

    12 813,03
    +29,26 (+0,23 %)
     
  • FTSE 100

    7 168,65
    -0,63 (-0,01 %)
     
  • Nasdaq

    11 127,84
    +99,11 (+0,90 %)
     
  • S&P 500

    3 825,33
    +39,95 (+1,06 %)
     
  • Nikkei 225

    25 935,62
    -457,42 (-1,73 %)
     
  • HANG SENG

    21 859,79
    -137,10 (-0,62 %)
     
  • GBP/USD

    1,2103
    -0,0072 (-0,59 %)
     

Confidentialité des données : Twitter accepte de payer une énorme amende

Un accord et des contreparties. Le ministère de la Justice américain a annoncé mercredi 25 mai avoir passé un accord avec Twitter qui prévoit une amende de 150 millions de dollars et des obligations pour le réseau social à mieux respecter la confidentialité des informations personnelles. Les autorités accusent la plateforme d'avoir trompé ses utilisateurs de 2013 à 2019 en leur cachant qu'elle se servait de leurs données personnelles pour aider des entreprises à leur envoyer de la publicité ciblée. La plainte du ministère mentionne notamment la collecte de numéros de téléphone et d'adresses électroniques dans le but affiché de sécuriser l'accès aux comptes.

"Mais ils utilisaient aussi ces données pour cibler les utilisateurs avec des pubs", a déclaré Lina M. Khan, la présidente de l'autorité de la concurrence américaine (FTC), citée dans le communiqué du ministère. "Cette pratique a affecté plus de 140 millions d'utilisateurs de Twitter et contribué à augmenter la principale source de revenus" du groupe californien, a-t-elle ajouté. Twitter a confirmé dans un communiqué avoir payé cette amende et reconnu un "incident" : "Certaines adresses email et numéros de téléphone fournis à des fins de sécurité avaient pu être utilisés à des fins publicitaires par inadvertance", a détaillé Damien Kieran, responsable de la confidentialité.

La société basée à San Francisco a précisé avoir "réparé le problème" en septembre 2019. L'accord, qui doit être approuvé par un juge, prévoit aussi que (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Twitter : Elon Musk visé par une plainte d'actionnaires qui l'accusent d'avoir "manipulé le marché"
Salmonelle : le patron de Kinder fait son mea culpa et dresse l'"impact financier" du scandale
Une société proche de Toyota rachète un acteur-clé des énergies renouvelables
Elon Musk augmente fortement son apport pour racheter Twitter
Lidl, Aldi... avec l'inflation, les discounters gagnent des parts de marché

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles