Publicité
Marchés français ouverture 9 h
  • Dow Jones

    40 358,09
    -57,35 (-0,14 %)
     
  • Nasdaq

    17 997,35
    -10,22 (-0,06 %)
     
  • Nikkei 225

    39 594,39
    -4,61 (-0,01 %)
     
  • EUR/USD

    1,0858
    -0,0035 (-0,33 %)
     
  • HANG SENG

    17 469,36
    -166,52 (-0,94 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 712,30
    -1 779,07 (-2,85 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 360,59
    -24,67 (-1,78 %)
     
  • S&P 500

    5 555,74
    -8,67 (-0,16 %)
     

Cette compagnie veut vous permettre de voyager sans valise

Sourav/Pexels

Vous préparez-vous pour des vacances au Japon et ne savez pas quoi emporter de votre garde-robe ? Si vous voyagez avec Japan Airlines, la réponse pourrait bien être "rien du tout". La compagnie aérienne nationale du Japon a récemment lancé un essai d'un an pour un service révolutionnaire appelé "Any Wear, Anywhere", rapporte CNN, le 14 septembre 2023. Cette initiative permet aux voyageurs de réserver un ensemble de vêtements couvrant différents styles vestimentaires et saisons, qui leur sera livré directement à leur hôtel à leur arrivée. Ce service, en cours jusqu'à la fin d'août 2024, a suscité un grand intérêt depuis son lancement. Il offre une solution pratique et innovante pour les voyageurs qui souhaitent alléger leurs bagages et éviter les tracas liés à la lessive lors de leur séjour à l'étranger.

Any Wear, Anywhere a été conçu par Miho Moriya, une entrepreneure passionnée de voyages. Elle a présenté son idée lors d'un défi entrepreneurial interne au sein de Sumitomo, la société japonaise qui gère les réservations, les livraisons, et le lavage des vêtements pour ce service. Après un délai causé par la pandémie, cette initiative innovante a finalement trouvé un soutien chez Japan Airlines.

Le fonctionnement du service est simple. Les utilisateurs se rendent sur le site Web consacré, où ils peuvent choisir parmi diverses options, notamment les vêtements pour femmes ou pour hommes, la saison à laquelle ils sont destinés, le style (élégant ou décontracté), le nombre de hauts (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite