La bourse est fermée
  • Dow Jones

    29 596,50
    +461,51 (+1,58 %)
     
  • Nasdaq

    10 976,32
    +146,82 (+1,36 %)
     
  • Nikkei 225

    26 173,98
    -397,89 (-1,50 %)
     
  • EUR/USD

    0,9696
    +0,0098 (+1,02 %)
     
  • HANG SENG

    17 250,88
    -609,43 (-3,41 %)
     
  • BTC-EUR

    20 149,61
    +113,83 (+0,57 %)
     
  • CMC Crypto 200

    445,34
    +16,56 (+3,86 %)
     
  • S&P 500

    3 703,66
    +56,37 (+1,55 %)
     

Si vous commandez des livres sur Internet, vous n'échapperez bientôt plus aux frais de livraison

Pixabay

3 euros pour une commande de livres en ligne qui va jusqu'à 35 euros, et 1 centime d'euro au-delà : c'est la voie médiane choisie entre les géants du commerce en ligne et les libraires par le gouvernement sur la question des frais de port minimum applicables aux livres, a-t-on appris jeudi 22 septembre auprès du ministère de la Culture. Ces frais de port ne peuvent plus être nuls depuis une loi de 2014, mais Amazon et la Fnac les fixent systématiquement à 0,01 euro. Une loi adoptée en décembre 2021 a donné pour objectif de relever le prix plancher, afin d'inciter les consommateurs à se rendre en librairie plutôt que de commander en ligne. Le législateur a laissé le soin à l'exécutif de fixer les montants.

Le régulateur postal, l'Arcep, recommandait 3 euros au moment de lancer une consultation publique sur le sujet. C'est le montant retenu par le ministère de la Culture pour des commandes allant jusqu'à 35 euros, a indiqué à l'AFP le cabinet de la ministre. Au-delà de 35 euros, le ministère a décidé le statu quo, avec un plancher de 0,01 euro. La décision du gouvernement doit encore être transmise à la Commission européenne, qui rendra un avis avant que la loi puisse entrer en vigueur. Lors de la consultation publique de l'Arcep, Amazon se disait favorable à un montant de 1,49 euro, soit le tarif "livres et brochures" pour un livre entre 250 et 500 grammes vers l'Union européenne, le Royaume-Uni ou la Suisse.

Les libraires plaidaient contre ce qu'ils appelaient "la quasi-gratuité", (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Un avion sort de la piste à l'aéroport de Montpellier, fermé pour une durée indéterminée
Cancer du sein: comment mieux détecter les cancers pour les tranches d'âge moins dépistées, les moins de 40 ans, et les plus de 75 ans ?
Réforme des retraites : les ministres et la majorité réunis la semaine prochaine autour de Borne et Macron
Le Covid long, vecteur de disparités raciales et médicales aux Etats-Unis
Lyon : un million d'euros… pour (notamment) financer des urinoirs inclusifs