La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 097,21
    +1,22 (+0,02 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 178,01
    +4,03 (+0,10 %)
     
  • Dow Jones

    33 978,08
    +28,67 (+0,08 %)
     
  • EUR/USD

    1,0874
    -0,0018 (-0,16 %)
     
  • Gold future

    1 927,60
    -2,40 (-0,12 %)
     
  • BTC-EUR

    21 525,51
    +217,45 (+1,02 %)
     
  • CMC Crypto 200

    526,66
    +9,65 (+1,87 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,38
    -1,63 (-2,01 %)
     
  • DAX

    15 150,03
    +17,18 (+0,11 %)
     
  • FTSE 100

    7 765,15
    +4,04 (+0,05 %)
     
  • Nasdaq

    11 621,71
    +109,30 (+0,95 %)
     
  • S&P 500

    4 070,56
    +10,13 (+0,25 %)
     
  • Nikkei 225

    27 382,56
    +19,81 (+0,07 %)
     
  • HANG SENG

    22 688,90
    +122,12 (+0,54 %)
     
  • GBP/USD

    1,2395
    -0,0012 (-0,10 %)
     

Clipper, l’hydravion méconnu de Boeing

Boeing

Peu de gens le savent mais Boeing a commencé par fabriquer des hydravions. En 1917, l’avionneur a en effet reçu sa toute première commande pour des hydravions biplace d’entraînement (Model C) destinés à la marine américaine. Dans les années 30, le constructeur voit beaucoup plus grand. A la demande de la compagnie aérienne américaine Pan Am, il développe un hydravion pouvant transporter 74 passagers et dix membres d’équipage sur de longues distances. Surnommé Clipper, en rapport aux navires de commerce du 19e siècle, le Boeing 314 réalise son premier vol le 7 juin 1938 et prend du service l’année suivante.

Les dimensions de l’hydravion étaient gigantesques pour l’époque, il mesurait 32 mètres de long et 46 mètres d’envergure. Ses ailes étaient celles du bombardier lourd XB-15 de Boeing. Grâce à ses 4 moteurs développant chacun 1.500 ch, sa vitesse de croisière avoisinait les 300 km/h et son rayon d’action dépassait les 5.500 km. Avec le Boeing 314, Pan Am se lance alors dans les vols transatlantiques puis transpacifiques avec escale. En vol, à près de 6.000 mètres d’altitude, c’était le grand luxe. Les passagers disposaient d’un salon, d’une salle de restaurant et les sièges étaient convertibles en couchettes.

Mais avec la Seconde Guerre Mondiale les Clippers sont réquisitionnés par la marine américaine et renommés Boeing C-98. Dépassé par de nouveaux avions plus performants comme le Lockheed Constellation, l’hydravion est finalement retiré du service en 1948. Au total, douze (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Tesla continue de chuter en Bourse et atteint son plus bas niveau depuis deux ans
Indre-et-Loire : l’implantation d’un incubateur de start-up au sein d’un site historique protégé fait polémique
Création d'entreprises : la France devrait dépasser le million de nouveaux entrepreneurs en 2022
Chimie : l'Etat vient à la rescousse de MetEx, en difficulté
Bernard Arnault s'achète une propriété italienne ayant appartenu à Léonard de Vinci