La bourse ferme dans 1 h 2 min
  • CAC 40

    4 737,63
    -78,49 (-1,63 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 075,10
    -30,15 (-0,97 %)
     
  • Dow Jones

    27 552,70
    -132,68 (-0,48 %)
     
  • EUR/USD

    1,1827
    +0,0014 (+0,12 %)
     
  • Gold future

    1 909,50
    +3,80 (+0,20 %)
     
  • BTC-EUR

    11 354,49
    +253,19 (+2,28 %)
     
  • CMC Crypto 200

    267,17
    +5,88 (+2,25 %)
     
  • Pétrole WTI

    39,23
    +0,67 (+1,74 %)
     
  • DAX

    12 083,12
    -94,06 (-0,77 %)
     
  • FTSE 100

    5 742,53
    -49,48 (-0,85 %)
     
  • Nasdaq

    11 418,84
    +59,90 (+0,53 %)
     
  • S&P 500

    3 395,65
    -5,32 (-0,16 %)
     
  • Nikkei 225

    23 485,80
    -8,54 (-0,04 %)
     
  • HANG SENG

    24 787,19
    -131,59 (-0,53 %)
     
  • GBP/USD

    1,3059
    +0,0038 (+0,30 %)
     

Des chiens renifleurs détectent les cas de Covid-19 avec succès à l'aéroport d'Helsinki

·2 min de lecture
Des chiens renifleurs détectent les cas de Covid-19 avec succès à l'aéroport d'Helsinki
Des chiens renifleurs détectent les cas de Covid-19 avec succès à l'aéroport d'Helsinki

Le processus apparaît pour le moins simple : avant de sortir de l'aéroport, les passagers sont invités à s'essuyer le cou avec une lingette. Celle-ci est ensuite placée à côté des boîtes contenant d'autres odeurs, puis reniflée par l'un des quatre chiens dressés pour l'expérience. Si l'animal pense avoir détecté le virus, il jappe ou se couche et la personne est alors soumise à un test PCR pour confirmation. Selon les chercheurs, l'acuité de leur odorat est telle que des résultats positifs auraient été obtenus plusieurs jours avant l'apparition des symptômes. À Helsinki, ils ont également été capables d'identifier des échantillons d'urines provenant de patients déjà testé positifs par d'autres moyens.

"Cette expérience a dépassé nos attentes", indique Anne Hielm-Bjoörkman, qui supervise l'étude, au site finlandais Yle. "Nous avons été contactés par des médecins et d'autres chercheurs, mais aussi par des ambassades, des agences douanières et de dresseurs de chiens de police." La Finlande est le premier pays européen à lancer cette expérience ; un programme similaire a été initié à l'aéroport de Dubaï au mois d'août.

A lire aussi — Moderna, Pfizer, Sanofi... Le point sur les vaccins contre le Covid-19 les plus prometteurs

Des chiens avaient déjà réussi à déceler des cancers et d'autres maladies, mais leur facilité à identifier des souches de coronavirus a surpris les chercheurs. Selon une étude française publiée en juin, la réponse se trouverait dans la différence d'odeur de la sueur sécrétée par une personne positive au Covid-19, en comparaison avec une personne saine. En outre, les chiens n'auraient besoin que d'une infime quantité de molécules — entre 10 et 100 — pour livrer leur verdict quand les équipements de laboratoires en nécessitent 18 millions.

Contrairement aux chats et à d'autres mammifères, les chiens semblent relativement épargnés par le Covid-19. D'après Anne Hielm-Bjoörkman, citée par la presse finlandaise, ils n'auraient pas les récepteurs nécessaires pour

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Google va corriger la faille qui permet à Netflix ou Spotify d'éviter sa taxe de 30% sur les apps
SpaceX, Virgin Galactic... Voici ce que vous réserve le tourisme spatial dans les années à venir
Les usines Tesla de Berlin et de Shanghai vont chacune concevoir des 'voitures originales', selon Elon Musk
Voici où se trouvent les antennes 5G déjà installées en France
Le DG de Google affirme que l'avenir du travail implique un 'modèle hybride'