Publicité
La bourse ferme dans 1 h 1 min
  • CAC 40

    7 624,00
    +89,48 (+1,19 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 898,92
    +71,68 (+1,49 %)
     
  • Dow Jones

    40 344,16
    +56,63 (+0,14 %)
     
  • EUR/USD

    1,0881
    -0,0005 (-0,04 %)
     
  • Gold future

    2 394,20
    -4,90 (-0,20 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 624,53
    -96,44 (-0,16 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 384,60
    -20,74 (-1,48 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,73
    -0,40 (-0,50 %)
     
  • DAX

    18 416,81
    +244,88 (+1,35 %)
     
  • FTSE 100

    8 204,79
    +49,07 (+0,60 %)
     
  • Nasdaq

    17 955,09
    +228,15 (+1,29 %)
     
  • S&P 500

    5 548,43
    +43,43 (+0,79 %)
     
  • Nikkei 225

    39 599,00
    -464,79 (-1,16 %)
     
  • HANG SENG

    17 635,88
    +218,20 (+1,25 %)
     
  • GBP/USD

    1,2908
    -0,0002 (-0,02 %)
     

Chez IBM, l'IA pourrait remplacer près de 8.000 postes dans les cinq prochaines années

Ngampol/Adobe Stock

L'intelligence artificielle (IA) a pris une place de plus en plus importante dans nos vies, et il semble que son impact sur le marché du travail ne soit pas négligeable. IBM, l'une des plus grandes entreprises internationales, a annoncé que certains de ses recrutements seraient gelés, car environ 30 % des postes pourraient être remplacés par de l'IA dans les cinq prochaines années, rapporte Les Échos, le 2 mai 2023. Cela représente une perte d'environ 7.800 emplois dans le groupe informatique.

Les fonctions de back-office, telles que les ressources humaines, sont particulièrement concernées. De nombreuses tâches, telles que la vérification de courriers pour l'embauche ou les passages de collaborateurs d'un département à un autre, pourront être automatisées grâce à l'IA. Cependant, certaines fonctions, comme l'évaluation des salariés et de la productivité, ne pourront pas être substituées au cours de la première décennie, selon le patron d'IBM, Arvind Krishna.

Il n'est pas surprenant que l'IA puisse remplacer certains emplois, mais avec des outils tels que ChatGPT, capable de rédiger des textes, des articles, de créer du code et d'interagir presque comme un humain, les choses se sont considérablement accélérées. Les systèmes d'IA générative pourraient entraîner des perturbations importantes sur le marché du travail, selon une étude de Goldman Sachs, et affecter environ 300 millions d'emplois à temps plein dans le monde.

La question de savoir si les machines remplaceront un jour (...)

PUBLICITÉ

(...) Cliquez ici pour voir la suite

CAC 40 : hausse en vue en attendant la décision de la Fed
Allemagne : un ticket à 49 euros par mois permet de faire le tour du pays
Voici comment les ailes permettent à un avion de voler
Emobot, le robot qui décèle les signes de dépression chez les plus âgés
Managers de transition, avocats... avec la crise les experts du sauvetage d'entreprises ne chôment pas