La bourse ferme dans 3 h 46 min
  • CAC 40

    6 256,12
    +21,98 (+0,35 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 012,08
    +18,65 (+0,47 %)
     
  • Dow Jones

    34 035,99
    +305,10 (+0,90 %)
     
  • EUR/USD

    1,1992
    +0,0016 (+0,13 %)
     
  • Gold future

    1 777,50
    +10,70 (+0,61 %)
     
  • BTC-EUR

    50 681,80
    -1 895,40 (-3,60 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 350,33
    -30,61 (-2,22 %)
     
  • Pétrole WTI

    63,31
    -0,15 (-0,24 %)
     
  • DAX

    15 397,92
    +142,59 (+0,93 %)
     
  • FTSE 100

    7 016,51
    +33,01 (+0,47 %)
     
  • Nasdaq

    14 038,76
    +180,92 (+1,31 %)
     
  • S&P 500

    4 170,42
    +45,76 (+1,11 %)
     
  • Nikkei 225

    29 683,37
    +40,68 (+0,14 %)
     
  • HANG SENG

    28 969,71
    +176,57 (+0,61 %)
     
  • GBP/USD

    1,3792
    +0,0007 (+0,05 %)
     

Charlotte Gainsbourg espère ouvrir la dernière demeure de son père « avant la fin de l’année »

ELLE avec AFP
·2 min de lecture

À quelques jours du trentième anniversaire de la disparition de Serge Gainsbourg, sa maison située rue de Verneuil devrait bientôt être ouverte au public. Un souhait de longue date chéri et initié par sa fille Charlotte, qui est désormais en passe de se réaliser.

Faire de la maison de son père un musée ouvert au public, Charlotte Gainsbourg en rêve depuis de nombreuses années. Un projet d’envergure qui devrait bientôt voir le jour. « C'est en cours. Dans les dix premières années, quand j'étais la plus sûre du projet, c'était très compliqué à faire aboutir. Et après, j'ai fait marche arrière parce que c'était un peu ce qui me restait de lui, donc je le gardais comme un trésor. Mais quand je suis partie à New York il y a 6 ans - maintenant je suis de retour à Paris - j'ai pris de la distance et j'ai compris qu'il fallait que ça se fasse. Pour les gens, mais aussi pour ma santé mentale, il faut que j'arrive à m'en détacher. Il faut que ce soit un lieu vraiment ancré dans le patrimoine parisien, que ce soit accessible », a confié la fille de Serge Gainsbourg à l’AFP. Depuis le décès du célèbre chanteur, le 2 mars 1991, sa maison parisienne située au 5 bis rue de Verneuil, est devenue un vrai lieu de pèlerinage où de nombreux fans se pressent.

« C'est son hôtel particulier, on ne va pas découvrir des choses sur son œuvre mais le cadre de son travail. C'est lui, sa personnalité, c'est assez surprenant. On a l'image d'artistes qui sont dans des espaces immenses, luxueux, là c'est relativement modeste. Au départ, ce sont d'anciennes écuries, ce n'est pas haut de plafond, ce n'est pas l'appartement haussmannien par excellence. Il y a une cuisine minuscule. Au départ, c'était la maison de...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi