Publicité

Chômage : le nombre de demandeurs d'emploi en très légère baisse au premier trimestre

Romain P19/Adobe Stock

Le chômage reste quasi stable en France. D’après les chiffres de la Direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques (Dares) relayés par franceinfo, en France (hors Mayotte), le nombre de demandeurs d’emploi de catégorie A, donc sans activité, a légèrement reculé au premier trimestre, de 0,1%. Sur les trois premiers mois de l’année, cela équivaut à 4 300 inscrits en moins, portant le nombre total de demandeurs d’emploi à 3,028 millions. Si on inclut l'activité réduite courte et longue (catégories B et C), le chiffre reste stable également.

Sur le premier trimestre 2024, le nombre de demandeurs d'emploi des catégories B et C augmente très légèrement en un an (2 600 inscrits) pour s’établir à 5,4 millions de personnes au total. Une accalmie sur le front du chômage après deux hausses successives au troisième trimestre 2023 (+0,6%) et au quatrième trimestre (+0,2%). En fin d’année dernière, le nombre de demandeurs d'emploi ayant une activité réduite courte (catégorie B) avait fortement augmenté de 2,9% par rapport au trimestre précédent.

Plus globalement, sur un an, le nombre de chômeurs augmente de 0,1% et le nombre total de demandeurs d’emploi de 0,6%. À noter en revanche que le nombre d’inscrits, dans toutes les catégories, depuis plus d’un an, est en hausse de 0,2 point. Les jeunes sont encore les plus touchés. Au quatrième trimestre 2023, le nombre de demandeurs de moins de 25 ans avait augmenté de 2,9% par rapport au trimestre précédent (+5,9% en un an). (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Les Nouveaux Caps : Christopher Guérin, ou l’art de faire du profit sans croissance volumique
Arrêts de travail : les raisons de l’absentéisme de longue durée record des salariés en 2023
La RATP redéfinit le travail avec une semaine de quatre jours : premiers retours positifs des salariés
Les 20 métiers où vous avez le plus de chances de trouver un emploi en 2024
Salaire : à quoi va ressembler votre future fiche de paie simplifiée ?