Publicité
La bourse ferme dans 5 h 45 min
  • CAC 40

    8 115,04
    +22,93 (+0,28 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 052,53
    +27,36 (+0,54 %)
     
  • Dow Jones

    39 671,04
    -201,95 (-0,51 %)
     
  • EUR/USD

    1,0847
    +0,0020 (+0,18 %)
     
  • Gold future

    2 364,30
    -28,60 (-1,20 %)
     
  • Bitcoin EUR

    64 205,46
    -291,90 (-0,45 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 502,94
    +0,28 (+0,02 %)
     
  • Pétrole WTI

    77,92
    +0,35 (+0,45 %)
     
  • DAX

    18 752,39
    +72,19 (+0,39 %)
     
  • FTSE 100

    8 374,95
    +4,62 (+0,06 %)
     
  • Nasdaq

    16 801,54
    -31,08 (-0,18 %)
     
  • S&P 500

    5 307,01
    -14,40 (-0,27 %)
     
  • Nikkei 225

    39 103,22
    +486,12 (+1,26 %)
     
  • HANG SENG

    18 868,71
    -326,89 (-1,70 %)
     
  • GBP/USD

    1,2718
    -0,0002 (-0,02 %)
     

«C'est tout qui part en éclats»... des panneaux solaires menacent l’activité de ces apiculteurs

Limitless Visions/Adobe Stock

Du rêve au cauchemar. C’est la terrible épreuve que doit vivre un couple d'apiculteurs qui vient d’acheter une grande propriété en Haute-Corrèze. L’histoire de Nora et Clément Aurières est contée par France 3 Nouvelle Aquitaine, le 25 avril 2024. Originaires du Gard, ils ont décidé de tout plaquer pour racheter une maison avec un grand terrain pour la bagatelle de 400 000 euros, soit toutes leurs économies. Toutefois, très vite, ils déchantent. Et pour cause, moins d’une semaine après son achat, le couple apprend qu’un grand projet d’agrivoltaïsme doit cerner son exploitation. Cela représente pas moins de 130 hectares de terrain.

Concrètement, cette nouvelle technique consiste à installer des panneaux solaires à 3,6 mètres du sol. Cela permet aux agriculteurs et à leurs bêtes de passer en dessous, sans encombre. Le paysage de Nora et Clément Aurières va être affecté. Et comme si cela ne suffisait pas, le couple d’apiculteurs a dû mettre sur pause ses nombreux projets professionnels. «On est apiculteurs et cela dénature totalement le site», se désole Nora Aurières. En effet, tous deux avaient l’ambition de construire une miellerie et de rénover un gîte. «On voulait faire du tourisme. C'est toute notre entreprise, l'exploitation apicole qui part en éclats !», résume la femme du couple, auprès de France 3.

Le couple est d’autant plus en colère que personne n’avait évoqué un tel projet de panneaux solaires. «On s'est présentés à la chambre d'agriculture, à la direction départementale (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Scandale en Espagne : la Fédération espagnole de foot mise sous tutelle
Pratiques anticoncurrentielles : pourquoi Apple a rejeté la nouvelle version de l'application iOS de Spotify
PSG-Dortmund : les prix des billets à la revente explosent
Roland-Garros : voici combien vont toucher les joueurs et joueuses de tennis
Les meilleurs placements sur 5 à 40 ans, les artisans d’exception du Moulin Rouge… L'actu éco du jour en 120 secondes