La bourse ferme dans 6 h 52 min
  • CAC 40

    5 791,37
    +7,96 (+0,14 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 358,41
    +9,81 (+0,29 %)
     
  • Dow Jones

    29 590,41
    -486,29 (-1,62 %)
     
  • EUR/USD

    0,9682
    -0,0006 (-0,06 %)
     
  • Gold future

    1 653,90
    -1,70 (-0,10 %)
     
  • BTC-EUR

    19 753,48
    -111,99 (-0,56 %)
     
  • CMC Crypto 200

    437,53
    -7,00 (-1,58 %)
     
  • Pétrole WTI

    77,83
    -0,91 (-1,16 %)
     
  • DAX

    12 294,67
    +10,48 (+0,09 %)
     
  • FTSE 100

    7 016,00
    -2,60 (-0,04 %)
     
  • Nasdaq

    10 867,93
    -198,87 (-1,80 %)
     
  • S&P 500

    3 693,23
    -64,76 (-1,72 %)
     
  • Nikkei 225

    26 431,55
    -722,28 (-2,66 %)
     
  • HANG SENG

    17 855,14
    -78,13 (-0,44 %)
     
  • GBP/USD

    1,0762
    -0,0095 (-0,87 %)
     

Centrales nucléaires : les seuils de doses radioactives pourraient être relevés

luctheo/Pixabay

EDF sous pression à l'approche de l'hiver afin d'augmenter rapidement sa production électrique. Le groupe a admis que des entreprises prestataires chargées de la remise en état de réacteurs à l'arrêt pour des problèmes de corrosion envisagent de relever les seuils d'exposition à la radioactivité auxquels sont soumis certains salariés. Cette mesure accompagnée du recours à une main-d’œuvre américaine de soudeurs spécialisés, envisagé par EDF, illustre le marathon en cours pour faire repartir un maximum de réacteurs avant fin février dans un contexte de crise énergétique européenne, qui fait redouter des pénuries d'énergie hivernales. Le groupe EDF est privé de près de la moitié de son parc nucléaire, ce qui fragilise la production électrique française. Vendredi, 29 de ses 56 réacteurs étaient à l'arrêt, notamment pour des problèmes de corrosion apparus l'hiver dernier dans ses centrales les plus récentes.

Dans ce contexte, EDF a été informé "par certains" de ses partenaires sous-traitants "que ceux-ci envisagent de relever, pour quelques-uns de leurs salariés", leurs limites de doses radioactives (contraintes de dose, ndlr), a expliqué le groupe dans une déclaration écrite transmise à l'AFP, confirmant des informations de Reuters. Le relèvement de cette "contrainte de dose" concerne plusieurs entreprises - dont les noms n'ont pas été communiqués par EDF -, qui interviennent sur les chantiers pour régler ces problèmes de corrosion. "Nous avons ainsi connaissance d’une situation où (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Laurent Mignon quitte la BPCE pour prendre les rênes de la société d'investissement Wendel
Bourse, taux d’intérêt, immobilier… “les krachs sont de retour”
Entreprises : "il faut changer de système" pour sauver la planète, estime Paul Polman, ancien patron d'Unilever
Bonduelle : décès de Bruno Bonduelle, son ancien président
Que se passe-t-il lorsque l’on tire la chasse d’eau dans les toilettes d'un avion ?