Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 534,52
    -52,03 (-0,69 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 827,24
    -42,88 (-0,88 %)
     
  • Dow Jones

    40 287,53
    -377,49 (-0,93 %)
     
  • EUR/USD

    1,0886
    -0,0014 (-0,13 %)
     
  • Gold future

    2 402,80
    -53,60 (-2,18 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 188,93
    +2 207,55 (+3,74 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 376,66
    +45,77 (+3,44 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,25
    -2,57 (-3,10 %)
     
  • DAX

    18 171,93
    -182,83 (-1,00 %)
     
  • FTSE 100

    8 155,72
    -49,17 (-0,60 %)
     
  • Nasdaq

    17 726,94
    -144,28 (-0,81 %)
     
  • S&P 500

    5 505,00
    -39,59 (-0,71 %)
     
  • Nikkei 225

    40 063,79
    -62,56 (-0,16 %)
     
  • HANG SENG

    17 417,68
    -360,73 (-2,03 %)
     
  • GBP/USD

    1,2915
    -0,0032 (-0,25 %)
     

Casino : vers un accord entre la direction et les syndicats sur le plan social ?

Capital/Freepik

Le groupe de distribution Casino poursuit sa transformation. Après s’être délesté de ses hypers et supermarchés en fin d’année dernière, le distributeur stéphanois taille dans ses effectifs. Il a annoncé, en avril, la suppression de 1 293 à 3 267 emplois, soit le plus grand plan social de l’année 2024 en France.

Depuis le mois de mai, la nouvelle direction du groupe, conduite par Philippe Palazzi (ex Metro et Lactalis), travaille avec les syndicats pour négocier les modalités du plan de sauvegarde de l’emploi (PSE), qui doit être bouclé mi-septembre. Mais pour le moment, ses modalités restent floues. Raison pour laquelle le Comité social et économique (CSE) de Casino a plaidé le 5 juin devant la Cour d’appel du tribunal de commerce de Paris, afin de souligner «l’absence de dispositions sociales adéquates pour les employés». Elle a alors demandé à Casino de fournir des propositions concrètes en matière sociale à l'occasion d'une nouvelle audience, fixée au 27 juin.

Contactée par Capital, la direction du groupe affirme être «totalement à l’aise avec la demande de la Cour d’appel». Elle devrait alors pouvoir apporter des détails sur les indemnités de départ, le dispositif d’accompagnement, les formations… «Nous n’avons pas d’autre choix que de nous plier à l’injonction du tribunal (ordre donné par le juge, ndlr) et nous souhaitons être dans une démarche de transparence vis-à-vis de nos salariés. Beaucoup de sujets de négociations sont déjà bien avancés», confie le directeur de la (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Casino : qui est Athina Onassis, championne équestre élue au conseil d’administration du groupe ?
Bourse : Renault en pleine remontada mais Stellantis à la peine, que faire ?
Boeing enregistre un nombre de commandes famélique au mois de mai
Taux d’intérêt : les politiques de la Fed et de la BCE vont-elles faire le grand écart ?
Apple Intelligence pourrait générer un nouvel élan pour les ventes d’iPhone