La bourse ferme dans 5 h 53 min
  • CAC 40

    5 602,16
    -9,53 (-0,17 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 591,55
    -8,00 (-0,22 %)
     
  • Dow Jones

    30 814,26
    -177,24 (-0,57 %)
     
  • EUR/USD

    1,2063
    -0,0022 (-0,18 %)
     
  • Gold future

    1 832,40
    +2,50 (+0,14 %)
     
  • BTC-EUR

    30 039,84
    +156,33 (+0,52 %)
     
  • CMC Crypto 200

    702,46
    -32,68 (-4,45 %)
     
  • Pétrole WTI

    52,36
    0,00 (0,00 %)
     
  • DAX

    13 794,35
    +6,62 (+0,05 %)
     
  • FTSE 100

    6 729,27
    -6,44 (-0,10 %)
     
  • Nasdaq

    12 998,50
    -114,10 (-0,87 %)
     
  • S&P 500

    3 768,25
    -27,29 (-0,72 %)
     
  • Nikkei 225

    28 242,21
    -276,97 (-0,97 %)
     
  • HANG SENG

    28 862,77
    +288,91 (+1,01 %)
     
  • GBP/USD

    1,3546
    -0,0038 (-0,28 %)
     

Carte bancaire : ce qui change en 2021 pour la sécurité de vos paiements

Vincent MIGNOT
·1 min de lecture
Un homme tient un mobile et une carte bancaire
Un homme tient un mobile et une carte bancaire

Ce n’est pas un hasard si la carte bancaire est le moyen de paiement préféré des Français : elle incarne un compromis idéal entre facilité d’usage et sécurité… À une nuance près, toutefois. Lorsqu’il s’agit d’acheter sur internet, la carte bancaire, avec son numéro à rallonge, n’est pas très pratique. Elle est aussi nettement moins sûre : en 2019, le niveau de fraude était ainsi 17 fois plus élevés pour les paiements en ligne que pour les paiements en magasins physiques !

Lire aussi : Quels sont les moyens de paiement les plus fraudés ?

Réduire cet écart en sécurisant mieux les achats sur internet, c’est une des ambitions de la directive révisée sur les services de paiement (DSP2), une réglementation européenne entrée en vigueur en janvier 2018. Pour y parvenir, le texte impose l’usage de nouvelles règles de sécurité pour les paiements en ligne. Des règles qui vont s’appliquer de plus en plus fréquemment, à mesure que la date limite pour les mettre en œuvre approche. Cela n’est pas sans conséquence pour vous, les usagers, qui allez devoir prendre de nouvelles habitudes, si ce n’est déjà fait.

Lire la suite sur MoneyVox

Voir également
- Bourse : les trois erreurs à ne pas commettre en 2021
- Assurance auto : une bonne nouvelle pour les sociétaires GMF
- BNP Paribas : la carte bancaire biométrique va coûter près de 160 euros