La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 553,86
    +9,19 (+0,14 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 776,81
    +19,76 (+0,53 %)
     
  • Dow Jones

    33 761,05
    +424,35 (+1,27 %)
     
  • EUR/USD

    1,0263
    -0,0063 (-0,61 %)
     
  • Gold future

    1 818,90
    +3,40 (+0,19 %)
     
  • BTC-EUR

    23 692,11
    -327,82 (-1,36 %)
     
  • CMC Crypto 200

    574,64
    +3,36 (+0,59 %)
     
  • Pétrole WTI

    91,88
    -0,21 (-0,23 %)
     
  • DAX

    13 795,85
    +101,35 (+0,74 %)
     
  • FTSE 100

    7 500,89
    +34,98 (+0,47 %)
     
  • Nasdaq

    13 047,19
    +267,29 (+2,09 %)
     
  • S&P 500

    4 280,15
    +72,88 (+1,73 %)
     
  • Nikkei 225

    28 546,98
    +727,68 (+2,62 %)
     
  • HANG SENG

    20 175,62
    +93,22 (+0,46 %)
     
  • GBP/USD

    1,2132
    -0,0071 (-0,58 %)
     

Canalisations et cultures à sec: le gouvernement rattrapé par une sécheresse historique

Plus d'eau dans les canalisations dans une centaine de communes en France, des récoltes détruites faute d'arrosage, une biodiversité en danger: interpellé sur tous les fronts de cette sécheresse historique, le gouvernement ne cache plus sa préoccupation.

Sur le plateau de Valensole (Alpes-de-Haute-provence), où les ministres de la Transition écologique et de l'Agriculture se sont rendus ensemble vendredi, la lavande qui fait sa réputation a été ramassée, mais de gros embobineurs de tuyaux d'arrosage sont disposés régulièrement sur les bords des champs. Thomas Raso, maraîcher à Lagrand, dans les Hautes-Alpes, est venu au devant du ministre avec un plateau de tomates "au cul noir", une maladie liée à des problèmes hydriques. "Avant on savait résister à une ou deux années de sécheresse, plus maintenant", pointe le maraîcher.

Le ministre de la Transition écologique Christophe Béchu a répondu en plaidant pour "accélérer les transitions". Son homologue de l'Agriculture, Marc Fesneau, a noté, lui, que des systèmes de culture "sont plus résilients" face au changement climatique, "mais faire croire qu'il n'y aura pas besoin d'eau, ce serait une erreur assez tragique".

"Imaginez la situation dans laquelle nous serions aujourd'hui dans cette région s’il n'y avait pas un certain nombre de systèmes de retenues d’eau créés il y a 40, 50 ou 60 ans", a-t-il relevé, avant de visiter justement un barrage à Sainte-Croix du Verdon.

Il a insisté sur les "fonctions multi-usage" du barrage (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

La Chine privilégie le scénario d'un blocus pour reconquérir Taïwan
Val-de-Marne : un permis de construire signé par un architecte mort
Etats-Unis : Biden dévoile son grand plan social et climatique
Cet employé de T-Mobile aurait gagné une somme folle en débloquant illégalement des smartphones
Vague de chaleur : des dérogations environnementales accordées à cinq centrales nucléaires

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles