La bourse ferme dans 1 h 54 min
  • CAC 40

    6 526,55
    -30,85 (-0,47 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 751,67
    -25,71 (-0,68 %)
     
  • Dow Jones

    33 861,12
    -137,92 (-0,41 %)
     
  • EUR/USD

    1,0060
    -0,0031 (-0,31 %)
     
  • Gold future

    1 770,70
    -0,50 (-0,03 %)
     
  • BTC-EUR

    21 409,54
    -2 140,55 (-9,09 %)
     
  • CMC Crypto 200

    510,70
    -30,90 (-5,71 %)
     
  • Pétrole WTI

    90,15
    -0,35 (-0,39 %)
     
  • DAX

    13 626,74
    -70,67 (-0,52 %)
     
  • FTSE 100

    7 563,45
    +21,60 (+0,29 %)
     
  • Nasdaq

    12 837,38
    -127,96 (-0,99 %)
     
  • S&P 500

    4 257,92
    -25,82 (-0,60 %)
     
  • Nikkei 225

    28 930,33
    -11,77 (-0,04 %)
     
  • HANG SENG

    19 773,03
    +9,12 (+0,05 %)
     
  • GBP/USD

    1,1823
    -0,0110 (-0,92 %)
     

CAC 40, LVMH, TotalEnergies, Bouygues, Stellantis (Peugeot), bitcoin… au programme de Momentum cette semaine

Les investisseurs en actions ne sont toujours pas sortis de l’ornière, après plusieurs mois difficiles. À la Bourse de Paris, le CAC 40 a signé une mauvaise semaine… et un premier semestre avec une baisse historique des actions et des obligations. Malgré le récent recul des taux à long terme, “nous avons connu un deuxième trimestre successif où les prix des deux grandes classes d’actifs liquides, les obligations et les actions, ont baissé”, souligne La Banque Postale Asset Management (LBPAM).

Un phénomène historique : nous n’avions connu une telle évolution qu’en 2008. “La question importante aujourd’hui est quid de l’avenir ? En fait, la dynamique du marché semble clairement avoir tourné ces dernières semaines. En effet, la tendance récente est dominée par l’inquiétude croissante sur la possibilité d’une récession dans les trimestres à venir. Ainsi, les actifs risqués (actions, etc.) subissent cet effet négatif”, explique le gérant d’actifs, qui juge à cet égard que les risques d’une récession “ont augmenté fortement”.

D’autant que les derniers chiffres de consommation aux Etats-Unis ont été bien plus mauvais que prévu, ce qui est “un mauvais présage pour l’activité”, souligne LBPAM, qui note que l’inquiétude “est forte sur l’impact de l’accélération de l’inflation sur le comportement des ménages”, alors que leur niveau de confiance est historiquement bas.

En effet, outre les chiffres d’inflation décevants, les différentes études sur le moral des ménages américains “ont dressé (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Turquie : l'inflation au plus haut depuis 1998
Schneider Electric a signé un accord pour la cession de son activité en Russie
M6 s'installe au capital de Miliboo dans le cadre d'un partenariat publicitaire
CAC 40 : la guerre en Ukraine et le risque de récession inquiètent, la Bourse attend l'inflation au tournant
Orpea : l'ancien patron de la SNCF, proposé à la tête du conseil d'administration

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles