Marchés français ouverture 1 h 45 min
  • Dow Jones

    34 347,03
    +152,93 (+0,45 %)
     
  • Nasdaq

    11 226,36
    -58,94 (-0,52 %)
     
  • Nikkei 225

    28 130,46
    -152,57 (-0,54 %)
     
  • EUR/USD

    1,0358
    -0,0046 (-0,45 %)
     
  • HANG SENG

    17 184,05
    -389,53 (-2,22 %)
     
  • BTC-EUR

    15 613,83
    -501,66 (-3,11 %)
     
  • CMC Crypto 200

    378,85
    -3,80 (-0,99 %)
     
  • S&P 500

    4 026,12
    -1,14 (-0,03 %)
     

CAC 40 : l'inflation et Vladimir Poutine inquiètent la Bourse, la Fed va fortement peser sur l'économie

Wikimedia

Peu de changement était attendu à l'ouverture de la Bourse de Paris (CAC 40) ce vendredi 30 septembre, face aux craintes de récession, qui ont miné les marchés tout le mois de septembre, encore trop fortes pour un rebond. Le contrat à terme de l'indice vedette CAC 40 était stable une quarantaine de minutes avant l'ouverture de la séance. Jeudi il a perdu 1,53% et est tombé à son plus bas niveau depuis février 2021.

Le CAC 40 est officiellement entré en "bear market", ce qui signifie qu'il a perdu plus de 20% depuis le début de l'année où il évoluait à son pic historique. Le bilan du mois de septembre sera largement négatif, similaire à celui de juin où les marchés avaient dû prendre en compte le durcissement des politiques monétaires des banques centrales face à l'inflation élevée.

En septembre ce sont les conséquences de ces mesures de hausse des taux des banques centrales qui ont pesé sur les marchés, les investisseurs anticipant un fort ralentissement de l'économie et une récession. Jeudi les indices de Wall Street ont aussi connu de lourdes pertes, jusqu'à 2,84% pour le Nasdaq. "Les responsables de la Réserve fédérale (Fed) ont poursuivi leur discours hawkish (en faveur d'un durcissement monétaire strict, ndlr) sur la façon dont ils continueront à augmenter les taux d'intérêt aux États-Unis malgré la crise financière massive", souligne Ipek Ozkardeskaya, analyste chez SwissQuote.

La présidente de l'antenne de Cleveland de la banque centrale américaine, la Fed, Loretta Mester (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Actions en Bourse, obligations... 2022 est déjà la pire année depuis un siècle
Edouard Leclerc, Xavier Niel... ces flibustiers qui cassent les codes et les prix de leur secteur
La FDJ lance "Wizz", sa nouvelle application de jeux
La nouvelle IA de Meta peut générer des vidéos à partir d'un simple texte
Formations en langues et digital