La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 553,86
    +9,19 (+0,14 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 776,81
    +19,76 (+0,53 %)
     
  • Dow Jones

    33 761,05
    +424,35 (+1,27 %)
     
  • EUR/USD

    1,0262
    -0,0064 (-0,62 %)
     
  • Gold future

    1 818,90
    +3,40 (+0,19 %)
     
  • BTC-EUR

    23 743,38
    -304,64 (-1,27 %)
     
  • CMC Crypto 200

    574,64
    +3,36 (+0,59 %)
     
  • Pétrole WTI

    91,88
    -0,21 (-0,23 %)
     
  • DAX

    13 795,85
    +101,35 (+0,74 %)
     
  • FTSE 100

    7 500,89
    +34,98 (+0,47 %)
     
  • Nasdaq

    13 047,19
    +267,29 (+2,09 %)
     
  • S&P 500

    4 280,15
    +72,88 (+1,73 %)
     
  • Nikkei 225

    28 546,98
    +727,68 (+2,62 %)
     
  • HANG SENG

    20 175,62
    +93,22 (+0,46 %)
     
  • GBP/USD

    1,2134
    -0,0068 (-0,56 %)
     

CAC 40 : la Bourse de Paris ouvre en légère baisse, les yeux rivés sur les chiffres de l'inflation aux Etats-Unis

Jour J pour la publication d'un indicateur de l'inflation aux Etats-Unis, les prix à la consommation (CPI) : en attendant ces chiffres, les investisseurs pourront observer que le contrat à terme de l'indice vedette CAC 40 reculait ce mercredi 13 juillet de 0,45%, une quarantaine de minutes avant l'ouverture de la séance. Mardi, il a terminé en hausse de 0,80% à 6.044,20 points. Les marchés américains ont baissé mardi 12 juillet, après avoir longtemps cherché une direction. Le Dow Jones a perdu 0,62%, l'indice Nasdaq, dominé par les valeurs technologiques, a cédé 0,95%, et l'indice élargi S&P 500 s'est replié de 0,92%.

Mais depuis le début de la semaine, les investisseurs attendent surtout la publication du CPI aux Etats-Unis. La lutte contre l'emballement des prix est la priorité du pays depuis plusieurs mois, mais le pic de l'inflation est sans cesse repoussé. En mai, l'inflation sur un an s'était établie à 8,6%, au plus haut depuis 1981. Cette évolution avait convaincu la Réserve fédérale américaine (Fed) de monter son taux directeur de 0,75 point de pourcentage quelques jours plus tard, au lieu de 0,50 point de pourcentage comme estimé auparavant par la plupart des analystes.

Par conséquent, le CPI du jour "pourrait constituer un indicateur important de l'agressivité de la Réserve fédérale en matière de hausse des taux" pour sa réunion prévue à la fin du mois, décrit Michael Hewson, analyste de CMC Markets. Une hausse de 0,75 point de pourcentage est encore envisagée par le (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Bourse : les secteurs qui vont profiter de l’euro faible
Lufthansa supprime encore des vols à cause du manque de personnel
EDF : le titre suspendu à la Bourse de Paris dans le cadre de sa renationalisation
L’Opinion, toujours déficitaire après avoir englouti 40 millions d’euros
Netflix renégocie ses accords avec les studios hollywoodiens pour diffuser du contenu avec de la publicité

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles