Marchés français ouverture 7 h 11 min
  • Dow Jones

    34 395,01
    -194,76 (-0,56 %)
     
  • Nasdaq

    11 482,45
    +14,45 (+0,13 %)
     
  • Nikkei 225

    27 811,13
    -414,95 (-1,47 %)
     
  • EUR/USD

    1,0514
    -0,0014 (-0,14 %)
     
  • HANG SENG

    18 736,44
    +139,21 (+0,75 %)
     
  • BTC-EUR

    16 161,62
    -279,74 (-1,70 %)
     
  • CMC Crypto 200

    403,17
    -2,98 (-0,73 %)
     
  • S&P 500

    4 076,57
    -3,54 (-0,09 %)
     

Budget de la Sécu : le Sénat vote une taxe pour dissuader les jeunes à utiliser les "puff"

John Keeble/Getty Images

Ls "puff" vont-elles bientôt coûter plus (trop) cher ? Le Sénat à majorité de droite a voté mardi 8 novembre dans le cadre de l'examen en première lecture du projet de budget de la Sécu pour 2023, l'instauration d'une "taxe dissuasive" sur ces cigarettes électroniques jetables qui ciblent les plus jeunes. Avec ses saveurs sucrées ou fruitées -"marshmallow", "ice candy", "choco noisette"...-, ses emballages aux couleurs vives évoquant des friandises et son petit prix allant de 8 à 12 euros pour 500 bouffées, la puff, qui existe sous une vingtaine de marques, inquiète car elle cible les adolescents, alors que la cigarette électronique est interdite aux mineurs.

Pour l'auteur de l'amendement, Catherine Procaccia (LR), l'instauration d’une taxe "à hauteur de 6 euros par millilitre "aurait pour effet d’augmenter considérablement leur prix", et par conséquent aurait un effet dissuasif. Cet amendement ne concerne pas la cigarette électronique classique. "Il faut empêcher les jeunes de commencer à vapoter, à fumer", a affirmé la sénatrice, vantant "un article de prévention". La ministre Olivia Grégoire a dit partager "totalement" la préoccupation des sénateurs sur les puff, "produit d'appel sans pareil" pour l'entrée des adolescents dans le tabagisme. Mais elle a jugé que l'amendement n'était "pas la bonne méthode", invitant les parlementaires à "dialoguer ensemble à Bercy", pour "proposer un cadre fiscal".

"L'arme fiscale c'est l'arme par défaut, en attendant", a estimé Bernard Jomier (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le régulateur des marchés "prendra le temps nécessaire pour examiner" l'OPA de l'Etat sur EDF
"Midterms" aux Etats-Unis : bataille serrée au Sénat, les républicains en tête à la Chambre des représentants, selon les premiers résultats
Budget 2022 : la majorité vote des rallonges anti-inflation, sans recourir au 49.3
EDF : un "démantèlement" serait toujours à l'étude, selon un député PS, le gouvernement dément
Les ratés du congé de présence parentale, un immeuble sans clim’ ni chauffage bientôt construit en France… Le flash éco du jour