Marchés français ouverture 8 h 12 min
  • Dow Jones

    33 597,92
    +1,58 (+0,00 %)
     
  • Nasdaq

    10 958,55
    -56,34 (-0,51 %)
     
  • Nikkei 225

    27 686,40
    -199,47 (-0,72 %)
     
  • EUR/USD

    1,0517
    +0,0048 (+0,46 %)
     
  • HANG SENG

    18 814,82
    -626,36 (-3,22 %)
     
  • BTC-EUR

    16 041,40
    -315,34 (-1,93 %)
     
  • CMC Crypto 200

    394,86
    -7,18 (-1,79 %)
     
  • S&P 500

    3 933,92
    -7,34 (-0,19 %)
     

Bourse, taux… “la Chine vole-t-elle au secours de ses marchés ?”

Pixabay

Après un Congrès du parti communiste qui avait effrayé les investisseurs et entraîné une accélération de la baisse des marchés actions chinois, la communication semble évoluer depuis quelques jours. Les autorités chinoises semblent vouloir stopper l’hémorragie sur leurs marchés financiers. En fin de semaine dernière, des rumeurs sur les réseaux chinois indiquaient que des mesures d’assouplissement de la politique 0-Covid étaient à l’étude. Réaction immédiate des indices chinois avec des rebonds marqués, notamment sur les valeurs technologiques, le Hang Seng Tech Index s’offrant une “respiration” de près de 10%.

Malgré des démentis officiels au cours du week-end sur la volonté d’une action immédiate, les indices actions chinois n’ont pas rendu leurs gains en ce début de semaine. Et c’est le Wall Street Journal qui remet une pièce dans la machine : des sources du journal confirment que des scénarios d’assouplissement sanitaires sont à l’étude et pourraient voir le jour d’ici la fin d’année. Ce qui soulève la question de l’origine des rumeurs sur les réseaux sociaux chinois la semaine dernière… les autorités chinoises elles-mêmes ?

Autre élément qu’on voit apparaître depuis quelques jours : des sources (via Bloomberg notamment) indiquent que les autorités chinoises demandent aux banques du pays et aux fonds d’état d’acheter des actions. Enfin, toujours d’après Bloomberg, des progrès auraient récemment été réalisés entre les Etats-Unis et la Chine concernant le listing (cotation) des (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Air France-KLM : une partie de son PGE remboursée par anticipation
Poltronesofà écope d'une amende de la Répression des fraudes à cause de son slogan publicitaire
Prix Nobel d’économie 2022 : “c’est l'hôpital qui se moque de la Charité”
L'euro au bord du précipice, avertit Goldman Sachs
CAC 40 : la Bourse de Paris sous pression après le démenti de la Chine sur sa politique zéro Covid