La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 073,35
    +190,02 (+3,23 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 533,17
    +96,88 (+2,82 %)
     
  • Dow Jones

    31 500,68
    +823,32 (+2,68 %)
     
  • EUR/USD

    1,0559
    +0,0034 (+0,33 %)
     
  • Gold future

    1 828,10
    -1,70 (-0,09 %)
     
  • BTC-EUR

    20 300,72
    -162,32 (-0,79 %)
     
  • CMC Crypto 200

    462,12
    +8,22 (+1,81 %)
     
  • Pétrole WTI

    107,06
    +2,79 (+2,68 %)
     
  • DAX

    13 118,13
    +205,54 (+1,59 %)
     
  • FTSE 100

    7 208,81
    +188,36 (+2,68 %)
     
  • Nasdaq

    11 607,62
    +375,43 (+3,34 %)
     
  • S&P 500

    3 911,74
    +116,01 (+3,06 %)
     
  • Nikkei 225

    26 491,97
    +320,72 (+1,23 %)
     
  • HANG SENG

    21 719,06
    +445,19 (+2,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,2270
    +0,0009 (+0,07 %)
     

Bourse : le pic de stress est-il passé sur les marchés chinois ?

La correction sur les marchés actions chinois avait commencé beaucoup plus tôt que sur les marchés européens et américains, en raison notamment du tour de vis règlementaire imposé par les autorités du pays et de la fragilité du secteur immobilier. Les thèmes de la normalisation monétaire aux Etats-Unis et en Europe, ainsi que la volatilité liée à la situation en Ukraine puis celle liée aux mesures de confinement sanitaire, sont venus se greffer à la baisse déjà en place des marchés chinois et l’ont accéléré.

L’indice CSI 300 a ainsi lâché 36% par rapport à son sommet de 2021, le Hang Seng Index a pour sa part perdu 41%. Mais la plus forte baisse concerne les valeurs technologiques chinoises : l’indice Nasdaq Golden Dragon China a perdu 76% depuis son sommet de 2021 ! On peut presque considérer que les valeurs technologiques chinoises ont connu une "bulle internet bis" en référence à l’éclatement de la bulle sur les valeurs technologiques au début des années 2000.

Même si les conditions de cette baisse sont très différentes de celles de l’époque, le résultat est presque le même. Les multiples de valorisation ont fortement dégonflé : une valeur comme Tencent se paie désormais 14 fois les bénéfices, ce qui est relativement peu si on compare par exemple à l’indice américain Nasdaq 100 qui se paie encore 25 fois les bénéfices malgré la correction de près de 30% subie depuis le début de l’année.

Même si le risque règlementaire est toujours difficile à appréhender, le risque sanitaire (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Avec Patrick Drahi, le chiffre d’affaires de Sotheby’s s’envole, sa dette aussi
Wooskill facilite la prise de cours en ligne
CowGestion permet aux éleveurs de louer... des vaches
Le chef économiste de la BCE favorable à une hausse graduelle des taux
"Le risque croissant de récession devrait avantager le dollar américain"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles