Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 966,68
    +55,08 (+0,70 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 872,57
    +17,21 (+0,35 %)
     
  • Dow Jones

    39 131,53
    +62,42 (+0,16 %)
     
  • EUR/USD

    1,0823
    -0,0005 (-0,04 %)
     
  • Gold future

    2 045,80
    +15,10 (+0,74 %)
     
  • Bitcoin EUR

    47 562,21
    +451,84 (+0,96 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    76,57
    -2,04 (-2,60 %)
     
  • DAX

    17 419,33
    +48,88 (+0,28 %)
     
  • FTSE 100

    7 706,28
    +21,79 (+0,28 %)
     
  • Nasdaq

    15 996,82
    -44,80 (-0,28 %)
     
  • S&P 500

    5 088,80
    +1,77 (+0,03 %)
     
  • Nikkei 225

    39 098,68
    +836,48 (+2,19 %)
     
  • HANG SENG

    16 725,86
    -17,09 (-0,10 %)
     
  • GBP/USD

    1,2673
    +0,0015 (+0,12 %)
     

Bourse : “faut-il craindre que la Fed change son fusil d’épaule, après la santé insolente de l’emploi aux Etats-Unis” ?

Tetra Images/Getty Images

Cerner la trajectoire précise de l’économie américaine n’est pas simple en ce moment. Alors que plusieurs indicateurs pointaient vers un ralentissement de la première puissance mondiale (notamment via la contraction des indices ISM et PMI manufacturiers mais aussi de plusieurs indicateurs régionaux comme le PMI Chicago), la série de chiffres de vendredi a clairement surpris par sa vigueur. Non seulement le rapport sur l’emploi a été excellent mais l’indice ISM Services, qui mesure la dynamique d’activité dans le secteur des services (secteur qui représente deux tiers de l’économie américaine) est ressorti en très nette hausse à 55,2 après seulement 49,2 le mois précédent (sachant que 50 marque la séparation entre expansion et contraction de l’activité).

Le rapport sur l’emploi a, quant à lui, été exceptionnel : 517.000 créations d’emplois non agricoles soit presque trois fois plus que ce que le marché attendait ! (consensus à 185.000) et un taux de chômage qui chute à son plus bas niveau depuis…1969 ! Alors, certes, le salaire horaire moyen aux Etats-Unis a poursuivi son ralentissement en janvier, et c’est important pour la Fed qui surveille de près la boucle salaire/prix pour s’assurer que l’inflation reste sous contrôle… mais après un tel rapport sur l’emploi et un rebond aussi fort de l’indice d’activité dans les services, on peut légitimement se demander si la Fed est à l’aise avec ces chiffres et avec les salaires : la progression annuelle a certes ralenti à 4,4% (ce qui est (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Chariots de supermarché abandonnés dans les rues : l'offensive d'un magasin rennais
Bourse : pourquoi Porsche et Ferrari doivent être comparés à LVMH ou Hermès et non à Renault ou Stellantis
Vers un retrait de la banque Rothschild & Co de la Bourse par la famille Rothschild
Renault-Nissan : le "rééquilibrage" de l'alliance validé
CAC 40 : la Bourse de Paris plombée par l'emploi aux Etats-Unis et le ballon chinois abattu