La bourse ferme dans 5 h 10 min
  • CAC 40

    5 685,19
    -68,63 (-1,19 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 280,62
    -48,03 (-1,44 %)
     
  • Dow Jones

    29 134,99
    -125,82 (-0,43 %)
     
  • EUR/USD

    0,9587
    -0,0011 (-0,12 %)
     
  • Gold future

    1 630,10
    -6,10 (-0,37 %)
     
  • BTC-EUR

    19 624,60
    -1 616,60 (-7,61 %)
     
  • CMC Crypto 200

    429,46
    -29,67 (-6,46 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,31
    -0,19 (-0,24 %)
     
  • DAX

    11 946,71
    -192,97 (-1,59 %)
     
  • FTSE 100

    6 881,48
    -103,11 (-1,48 %)
     
  • Nasdaq

    10 829,50
    +26,58 (+0,25 %)
     
  • S&P 500

    3 647,29
    -7,75 (-0,21 %)
     
  • Nikkei 225

    26 173,98
    -397,89 (-1,50 %)
     
  • HANG SENG

    17 250,88
    -609,43 (-3,41 %)
     
  • GBP/USD

    1,0709
    -0,0022 (-0,20 %)
     

Bourse : CAC 40, Etats-Unis, Apple, Facebook, inflation, ether (Ethereum)… au programme de Momentum cette semaine

Bourse : CAC 40, Etats-Unis, Apple, Facebook, inflation, ether (Ethereum)… au programme de Momentum cette semaine

Le CAC 40 a fortement souffert depuis mardi, dans le sillage de Wall Street, plombé par une inflation plus forte que prévu aux Etats-Unis, qui augure une sévérité confirmée de la Fed, avec un fort tour de vis attendu sur les taux d’intérêt. “Après la (mauvaise) surprise de l’inflation en septembre, les signes de résilience de l’économie américaine et surtout de tensions élevées sur le marché de l’emploi ne vont pas pousser la Fed à assouplir son discours”, relève à cet égard La Banque Postale Asset Management (LBPAM).

Du fait d’un rebond des ventes de voitures aux Etats-Unis, les ventes au détail ont baissé moins qu’attendu en août et “restent à des niveaux très élevés malgré la forte inflation”, relève le gérant d’actifs, qui souligne que les ventes de biens “restent très au-dessus de leur tendance pre-Covid”. La résilience de la consommation de biens, alors que la consommation se rééquilibre vers les services, “suggère que le consommateur résiste bien”, et “si la croissance américaine n’est pas élevée, (...) elle résiste néanmoins”, souligne LBPAM.

Les demandes d’allocation chômage restent à des niveaux historiquement très bas, ce qui suggère que le marché du travail américain reste tendu, soutenant ainsi les salaires, ce qui ne va pas dans le sens d’une nette accalmie sur le front de l’inflation. “Nous pensons que la Fed va remonter ses taux de 0,75 point de pourcentage la semaine prochaine pour la troisième fois consécutive, et le risque est que la Fed opte même pour une hausse (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

iPhone 14 Pro : l'appareil photo du nouveau modèle d'Apple victime d'un bug gênant
Cette prothèse pourrait restaurer la mémoire chez les victimes de lésions cérébrales
Covid-19 : faut-il miser sur Moderna, Pfizer ou BioNTech ? Le conseil Bourse
Bourse : Valneva chute après la suspension de son vaccin contre le Covid-19
Ikea France : procès en appel pour d'anciens cadres suite à l'espionnage de salariés