Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 534,52
    -52,03 (-0,69 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 827,24
    -42,88 (-0,88 %)
     
  • Dow Jones

    40 287,53
    -377,49 (-0,93 %)
     
  • EUR/USD

    1,0886
    -0,0014 (-0,13 %)
     
  • Gold future

    2 402,80
    -53,60 (-2,18 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 444,64
    +225,86 (+0,37 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 376,98
    +46,08 (+3,46 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,25
    -2,57 (-3,10 %)
     
  • DAX

    18 171,93
    -182,83 (-1,00 %)
     
  • FTSE 100

    8 155,72
    -49,17 (-0,60 %)
     
  • Nasdaq

    17 726,94
    -144,28 (-0,81 %)
     
  • S&P 500

    5 505,00
    -39,59 (-0,71 %)
     
  • Nikkei 225

    40 063,79
    -62,56 (-0,16 %)
     
  • HANG SENG

    17 417,68
    -360,73 (-2,03 %)
     
  • GBP/USD

    1,2915
    -0,0032 (-0,25 %)
     

Bourse : le CAC 40 bondit après le premier tour des élections législatives

Wikimedia

La Bourse de Paris a ouvert sur un bond de plus de 2,5% ce lundi 1er juillet après la victoire légèrement inférieure aux derniers sondages du Rassemblement national (RN) au premier tour des législatives en France, qui réduit aux yeux des investisseurs la probabilité d'une majorité absolue de l'extrême droite à l'Assemblée nationale. Vers 9h20, le CAC 40, indice phare de la place parisienne, gagnait 2,62%, soit 196,12 points à 7 673,55 points. L'indice entame le mois de juillet dans le vert après avoir dévissé de 6,42% en juin, sa pire performance mensuelle depuis deux ans.

Avec plus d'un tiers des suffrages au niveau national, le RN et ses alliés font moins que les 36% à 37% annoncés par les sondages des derniers jours de campagne et «finalement, les macronistes ne se sont pas complètement effondrés», note Alexandre Baradez, chef analyste d'IG France. Le Rassemblement national est arrivé en tête des suffrages avec plus de 33% des voix, le Nouveau front populaire atteint près de 28% et le camp présidentiel environ 21%.

Par ailleurs, «comme d'autres partis semblent désormais prêts à former des alliances au second tour, les chances de l'extrême droite d'obtenir une majorité à l'Assemblée nationale devraient s'en trouver encore réduites», commentent les analystes de Deutsche Bank. Pour les marchés, c'est ainsi la victoire du «scénario du moins pire» qui s'est déroulé dimanche, commente John Plassard, spécialiste de l'investissement pour Mirabaud. «Ce que le marché craignait le plus (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le milliardaire Warren Buffett a changé son testament
Carrefour avale Cora et Match et annonce des baisses de prix
Atos : les créanciers et les banques se mettent d’accord pour sauver le géant informatique
«Le pilote d’avion est un homme, dans l'inconscient collectif» (C.Ourmières-Widener, Air Caraïbes)
Législatives 2024 : les résultats du 1er tour «confirment un vrai mal-être des patrons de TPE»