Publicité
Marchés français ouverture 2 h 44 min
  • Dow Jones

    37 798,97
    +63,86 (+0,17 %)
     
  • Nasdaq

    15 865,25
    -19,77 (-0,12 %)
     
  • Nikkei 225

    38 423,74
    -47,46 (-0,12 %)
     
  • EUR/USD

    1,0633
    +0,0011 (+0,11 %)
     
  • HANG SENG

    16 237,82
    -11,15 (-0,07 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 040,78
    +1 199,47 (+2,04 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • S&P 500

    5 051,41
    -10,41 (-0,21 %)
     

Bonne nouvelle pour la croissance mondiale

Pexels / Pixabay

e bonnes augures mais des bases encore fragiles. L'OCDE a relevé ses prévisions de croissance mondiale pour 2023 et 2024 grâce à une baisse de l'inflation et la réouverture de la Chine, mais reste fragile, sur fond de grandes difficultés rencontrées par certaines banques. Le produit intérieur brut (PIB) mondial devrait augmenter de 2,6% en 2023, contre 2,2% anticipés en novembre dernier par l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), selon ses perspectives publiées vendredi. L'an dernier, la croissance mondiale s'était élevée à 3,2%.

En 2024, la croissance mondiale devrait accélérer à 2,9%, soit 0,2 point de pourcentage que préalablement prévu. Les économies continueront toutefois à subir le contrecoup du relèvement du taux d'intérêt décidé par les banques centrales pour lutter contre l'inflation. Des politiques monétaires plus restrictives "pourraient continuer de mettre au jour des vulnérabilités financières liées à un endettement élevé et à la valorisation excessive de certains actifs", comme l'a montré récemment la faillite de trois banques américaines, selon le rapport de l'OCDE.

"Des signes de l'impact du durcissement des politiques monétaires ont commencé à apparaître dans certains pans du secteur bancaire, notamment dans les banques régionales aux États-Unis", indique l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE). Concrètement, "de brusques variations des taux d'intérêt du marché et de la valeur de marché actuelle des portefeuilles (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

SFR, Bouygues : les raisons de la panne géante révélées
T-mobile met la main sur la société de téléphonie d’un célèbre acteur américain
Électricité : nouvelle envolée des prix avec les réparations sur les réacteurs nucléaires d’EDF ?
Banques : après le choc Credit suisse, la BCE se réunit pour faire le point
Perquisitions chez Optical Center, visé par une enquête pour fraude fiscale et blanchiment