La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 931,06
    +8,20 (+0,14 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 448,31
    -6,55 (-0,19 %)
     
  • Dow Jones

    31 050,83
    +275,40 (+0,89 %)
     
  • EUR/USD

    1,0430
    -0,0054 (-0,51 %)
     
  • Gold future

    1 808,40
    +1,10 (+0,06 %)
     
  • BTC-EUR

    18 613,57
    +309,22 (+1,69 %)
     
  • CMC Crypto 200

    418,63
    -1,51 (-0,36 %)
     
  • Pétrole WTI

    108,27
    +2,51 (+2,37 %)
     
  • DAX

    12 813,03
    +29,26 (+0,23 %)
     
  • FTSE 100

    7 168,65
    -0,63 (-0,01 %)
     
  • Nasdaq

    11 094,73
    +66,00 (+0,60 %)
     
  • S&P 500

    3 817,21
    +31,83 (+0,84 %)
     
  • Nikkei 225

    25 935,62
    -457,42 (-1,73 %)
     
  • HANG SENG

    21 859,79
    -137,10 (-0,62 %)
     
  • GBP/USD

    1,2096
    -0,0080 (-0,65 %)
     

Bitcoin, ether : devez-vous avoir peur d’investir dans les cryptos ?

Environ 20.000 dollars, soit “seulement” 19.000 euros. Le mercredi 22 juin, le cours du bitcoin navigue loin, très loin, de ses plus hauts. Sa valorisation n’équivaut même plus au tiers de ce qu’elle était le 9 novembre 2021, date de son pic historique à 69.000 dollars. Et la reine des cryptomonnaies n’est pas la seule à souffrir. A un peu plus de 1.000 euros, l’ethereum a vu son cours plonger de près de 70% depuis le début de l’année. En ajoutant à cela l’effondrement de Terra Luna et de son stablecoin, l'UST, tous les voyants semblent au rouge pour les cryptos.

Dans un tel contexte, une question se pose : la crypto est-elle morte ? Pour Stanislas Barthelemi, consultant chez Blockchain Partner, cabinet de conseil rattaché à KPMG, et premier invité du “Grand rendez-vous de l’épargne” (Capital / Radio Patrimoine), ce serait aller bien vite en besogne. “Ce n’est pas la cryptomonnaie qui est en jeu, mais plutôt les acteurs qui ont construit des offres de service dessus qui ont mal géré leur risque”, avance l’expert pour expliquer les liquidations en cascade dans le monde de la crypto. “Le sous-jacent technologique n’est pas remis en cause. On assiste à un krach parce qu’il y a un changement de paradigme, un contexte macroéconomique qui s’est largement dégradé, beaucoup plus d’inflation, avec des actifs risqués sous pression”, abonde de son côté Quentin Soubranne, journaliste à Capital et responsable de la Newsletter 21 Millions, second invité de notre émission.

>> Découvrez 21 millions, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Frais de notaire : l'énorme manne engrangée par les collectivités locales l'an passé
Les Français les plus pauvres paient toujours moins de frais bancaires
Virements, retraits : les coûteuses habitudes bancaires des Français
Assurance vie, Bourse : “Oubliez les marchés pendant vos vacances grâce à la gestion pilotée”
Les aides qui vous protègent de l’inflation, profil par profil

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles