La bourse ferme dans 7 h 39 min
  • CAC 40

    6 400,65
    +33,30 (+0,52 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 033,00
    +26,16 (+0,65 %)
     
  • Dow Jones

    34 327,79
    -54,34 (-0,16 %)
     
  • EUR/USD

    1,2204
    +0,0047 (+0,39 %)
     
  • Gold future

    1 870,20
    +2,60 (+0,14 %)
     
  • BTC-EUR

    36 953,61
    -149,78 (-0,40 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 254,04
    +56,12 (+4,69 %)
     
  • Pétrole WTI

    66,88
    +0,61 (+0,92 %)
     
  • DAX

    15 478,58
    +81,96 (+0,53 %)
     
  • FTSE 100

    7 080,34
    +47,49 (+0,68 %)
     
  • Nasdaq

    13 379,05
    -50,93 (-0,38 %)
     
  • S&P 500

    4 163,29
    -10,56 (-0,25 %)
     
  • Nikkei 225

    28 406,84
    +582,01 (+2,09 %)
     
  • HANG SENG

    28 571,61
    +377,52 (+1,34 %)
     
  • GBP/USD

    1,4197
    +0,0060 (+0,42 %)
     

Une délégation américaine non officielle en visite à Taïwan

par David Brunnstrom et Michael Martina
·2 min de lecture

par David Brunnstrom et Michael Martina

WASHINGTON (Reuters) - Une délégation américaine non officielle mandatée par le président Joe Biden est arrivée mercredi à Taïwan, en dépit des mises en garde de la Chine qui déplore une ingérence des Etats-Unis.

L'ex-sénateur Chris Dodd et d'anciens numéros deux du département d'Etat américain, Richard Armitage et James Steinberg, sont arrivés sur l'île que la Chine considère comme l'un de ses territoires, dans ce qu'un représentant des Etats-Unis a décrit comme un "signal personnel" de l'engagement du président américain à l'égard de Taïwan.

Les autorités de Pékin ont dans la foulée intensifié une série de manoeuvres militaires qu'elles ont qualifiées "d'exercices de combat", pour manifester leur mécontentement.

"L'organisation par l'Armée populaire de libération d'exercices de combat dans le détroit de Taïwan est une mesure justifiée par la situation sécuritaire dans le détroit de Taïwan et par la nécessité de préserver la souveraineté nationale", a déclaré Ma Xiaoguang, porte-parole du bureau chinois aux Affaires taïwanaises.

"Il s'agit d'une réponse solennelle aux interférences de forces extérieures et aux provocations des forces indépendantistes taïwanaises", a-t-il déclaré.

Un représentant de l'administration Biden a déclaré mardi à Reuters que ce déplacement d'une délégation "non officielle" coïncidait avec le 42e anniversaire d'une loi établissant les relations entre les Etats-Unis et Taïwan - un texte que Joe Biden a soutenu lorsqu'il était au Sénat.

Il a fait savoir que la délégation rencontrerait des représentants taïwanais, pour s'inscrire dans une "tradition bipartite de longue date voulant que les administrations américaines envoient des délégations de haut niveau et non officielles à Taïwan".

A Taïpei, les services de la présidente Tsai Ing-wen ont indiqué que celle-ci rencontrerait jeudi matin les membres de la délégation américaine.

(avec Ben Blanchard à Taïpei; version française Jean Terzian et Nicolas Delame)