Marchés français ouverture 33 min
  • Dow Jones

    31 928,62
    +48,38 (+0,15 %)
     
  • Nasdaq

    11 264,45
    -270,83 (-2,35 %)
     
  • Nikkei 225

    26 677,80
    -70,34 (-0,26 %)
     
  • EUR/USD

    1,0695
    -0,0042 (-0,40 %)
     
  • HANG SENG

    20 165,62
    +53,52 (+0,27 %)
     
  • BTC-EUR

    27 800,83
    +138,01 (+0,50 %)
     
  • CMC Crypto 200

    661,99
    +6,16 (+0,94 %)
     
  • S&P 500

    3 941,48
    -32,27 (-0,81 %)
     

Bernard Charlès va devenir PDG de Dassault Systèmes

Le géant français du logiciel Dassault Systèmes a relevé légèrement sa prévision de bénéfice pour 2022 et annoncé que son directeur général, Bernard Charlès, prendra également la fonction de président début 2023. Le groupe, qui a suspendu après le début de l'invasion de l'Ukraine ses activités en Russie (moins de 0,5% de son activité), a souligné mercredi 27 avril que cet effet était plus que compensé par de bons résultats opérationnels et un effet de change favorable.

En conséquence, son bénéfice par action, indicateur clef, devrait augmenter de 9% à 11% sur l'année, contre une hausse comprise entre 3% et 6% prévue précédemment, selon un communiqué. La prévision de progression du chiffre d'affaires reste identique, entre +9% et +10%. La prévision de marge opérationnelle est revue à la hausse, pour se situer désormais dans une fourchette comprise entre 33,4% et 33,7%.

Au premier trimestre, le chiffre d'affaires de Dassault Systèmes a augmenté de 8%, à 1,32 milliard d'euros, et le bénéfice net a grimpé de 20%, à 362,3 millions d'euros. Le groupe a, par ailleurs, annoncé ses plans pour la succession de son dirigeant historique Charles Edelstenne, atteint par la limite d'âge. Celui-ci quittera la présidence du conseil d'administration le 9 janvier 2023, prolongeant de quelques mois son mandat qui devait théoriquement s'achever en mai 2022.

Bernard Charlès, l'actuel directeur général, deviendra alors PDG, cumulant deux fonctions que de nombreux groupes importants - comme Orange ou (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Elon Musk n'a pas le droit de critiquer Twitter dans ses tweets, d'après l'accord sur le rachat
Anonymous pirate des entreprises russes du secteur de l'énergie
Aéronautique, maroquinerie... les champions du Made in France forment eux-mêmes les pros de demain
Les bonnes affaires de Centrakor séduisent face aux problèmes de pouvoir d'achat
Huile de tournesol : Michel-Édouard Leclerc estime que les rayons sont vides à cause des restaurateurs

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles