Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    8 022,41
    -0,85 (-0,01 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 918,09
    -18,48 (-0,37 %)
     
  • Dow Jones

    37 986,40
    +211,02 (+0,56 %)
     
  • EUR/USD

    1,0661
    +0,0015 (+0,14 %)
     
  • Gold future

    2 406,70
    +8,70 (+0,36 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 024,86
    +1 369,00 (+2,29 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 389,03
    +76,41 (+5,82 %)
     
  • Pétrole WTI

    83,24
    +0,51 (+0,62 %)
     
  • DAX

    17 737,36
    -100,04 (-0,56 %)
     
  • FTSE 100

    7 895,85
    +18,80 (+0,24 %)
     
  • Nasdaq

    15 282,01
    -319,49 (-2,05 %)
     
  • S&P 500

    4 967,23
    -43,89 (-0,88 %)
     
  • Nikkei 225

    37 068,35
    -1 011,35 (-2,66 %)
     
  • HANG SENG

    16 224,14
    -161,73 (-0,99 %)
     
  • GBP/USD

    1,2373
    -0,0065 (-0,52 %)
     

Bayrou critique les propos de Darmanin sur la Nupes : « Je n'aurais pas utilisé ce genre de langage »

© Ludovic MARIN / AFP

Du rififi dans la majorité ? Trois jours après les propos polémiques de Gérald Darmanin sur la Nupes qu'il accuse de « bordéliser le pays » et de promouvoir « une idée gauchiste, bobo, celle d'une société sans travail, sans effort », François Bayrou, le président du MoDem lui a répondu ce mercredi sur BFMTV.

François Bayrou se désolidarise des propos de Gérald Darmanin

Invité sur BFMTV ce mercredi 1er février, le maire de Pau s'est désolidarisé des propos du ministre de l'Intérieur. « Je n'aurais pas utilisé ce genre de langage », car « il y a une question de rapport au travail qu'il faut prendre au sérieux », a répondu François Bayrou.

Le président du Modem regrette aussi le timing de cette sortie, juste avant le début de l'examen officiel du projet de loi par 72 députés de la commission des affaires sociales lundi dernier et deux jours avant la grande mobilisation du 31 janvier qui a réuni 1,27 million de personnes. « Ce genre d'affrontements est la plus mauvaise manière d'engager le débat », regrette François Bayrou.

PUBLICITÉ

À lire aussi Retraites : comment les opposants à la réforme tentent de rendre la grève populaire

Le Haut-Commissaire au Plan a aussi rappelé durant cet entretien « qu'une partie très importante de l'opinion ne se reconnaît pas dans cette réforme » des retraites, évoquant notamment le déficit causé par les retraites, régulièrement utilisé par les oppositions pour expliquer que la réforme n'est pas nécessaire.

« Un certain nombre de responsabl...


Lire la suite sur LeJDD