La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 553,86
    +9,19 (+0,14 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 776,81
    +19,76 (+0,53 %)
     
  • Dow Jones

    33 761,05
    +424,38 (+1,27 %)
     
  • EUR/USD

    1,0257
    -0,0068 (-0,66 %)
     
  • Gold future

    1 818,90
    +11,70 (+0,65 %)
     
  • BTC-EUR

    23 943,10
    -271,92 (-1,12 %)
     
  • CMC Crypto 200

    574,64
    +3,36 (+0,59 %)
     
  • Pétrole WTI

    91,88
    -2,46 (-2,61 %)
     
  • DAX

    13 795,85
    +101,34 (+0,74 %)
     
  • FTSE 100

    7 500,89
    +34,98 (+0,47 %)
     
  • Nasdaq

    13 047,19
    +267,27 (+2,09 %)
     
  • S&P 500

    4 280,15
    +72,88 (+1,73 %)
     
  • Nikkei 225

    28 546,98
    +727,65 (+2,62 %)
     
  • HANG SENG

    20 175,62
    +93,19 (+0,46 %)
     
  • GBP/USD

    1,2139
    -0,0064 (-0,52 %)
     

Les batteries seront le maillon faible de l’Europe pour en finir avec les voitures thermiques

La fin de la vente des véhicules à moteur thermique est actée en Europe pour fin 2035. Les constructeurs automobiles ont préparé leurs plans stratégiques pour atteindre cet objectif, mais une crainte est soulevée par plusieurs groupes concernant les batteries.

Dans une interview accordée à Reuters le 29 juin, le directeur financier de Volkswagen, Arno Antlitz, s’exprime sur le choix de l’Europe pour 2035 : « C’est un objectif ambitieux. Nous pensons qu’il est réalisable », avant d’ajouter : « Le sujet le plus difficile n’est pas la montée en puissance des usines automobiles. Le sujet le plus difficile sera la montée en puissance de la chaîne d’approvisionnement en batteries. »

Tous les constructeurs ne sont pas vraiment égaux face aux annonces de l’Union européenne d’interdire la vente des véhicules thermiques au profit des voitures électriques d’ici à 2035. Certains sont déjà opérationnels sur cette question, à l’image de Tesla et des nouvelles marques créées uniquement autour de la mobilité électrique. Pour les constructeurs traditionnels, on peut observer deux camps : ceux qui ont pleinement anticipé que cette échéance allait se concrétiser, et ceux qui vont suivre le mouvement avec plus ou moins de difficultés.

Mais, même en ayant pris la mesure du changement à venir, tous les constructeurs commencent à anticiper, et à craindre, des difficultés à produire suffisamment de batteries pour répondre à la demande des véhicules électriques.

Vers une pénurie des matières premières

Nombreux sont les constructeurs à signer des accords avec des fournisseurs pour s’assurer à long terme la disponibilité de ressources,

[Lire la suite]

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles