Publicité
Marchés français ouverture 1 h 19 min
  • Dow Jones

    38 852,86
    -216,74 (-0,55 %)
     
  • Nasdaq

    17 019,88
    +99,08 (+0,59 %)
     
  • Nikkei 225

    38 635,48
    -219,89 (-0,57 %)
     
  • EUR/USD

    1,0850
    -0,0012 (-0,11 %)
     
  • HANG SENG

    18 540,69
    -280,47 (-1,49 %)
     
  • Bitcoin EUR

    63 319,02
    +760,62 (+1,22 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 451,69
    -44,77 (-2,99 %)
     
  • S&P 500

    5 306,04
    +1,32 (+0,02 %)
     

Bourse: l'Europe garde le cap, Wall Street ralentie par la tech

La salle de contrôle d'Euronext, société qui gère la Bourse de Paris (Eric PIERMONT)
La salle de contrôle d'Euronext, société qui gère la Bourse de Paris (Eric PIERMONT)

L'Europe poursuit son avancée des dernières séances mercredi, tandis que Wall Street recule avec la remontée des taux et des résultats d'entreprises mitigés dans la tech.

En Europe, Paris a gagné 0,69%, Londres 0,49% - battant de nouveaux records en séance et en clôture -, et Francfort 0,37%. Milan est resté à la traîne (-0,27%).

"Les actions européennes augmentent grâce à l'optimisme quant à la baisse prochaine des coûts d'emprunt" de la part des banques centrales, explique Fiona Cincotta, analyste chez City Index.

La Banque centrale de Suède a abaissé mercredi son principal taux directeur, une première en huit ans, en mettant en exergue une inflation moins forte. La Banque centrale européenne (BCE) pourrait suivre en juin.

PUBLICITÉ

Les places européennes sont aussi soutenues par les chiffres moins mauvais que prévu de la production industrielle allemande en mars, avec un repli limité à 0,4% sur un mois.

A Wall Street, le S&P 500 baissait de 0,11%, le Nasdaq de 0,30% et le Dow Jones résistait (+0,21%) vers 17H45, au lendemain d'une séance déjà mitigée faute d'indicateur pour orienter les investisseurs.

Sur le marché obligataire, les taux d'intérêt souverains progressent en Europe et aux Etats-Unis après plusieurs séances de baisse. Celui de l'emprunt allemand à dix ans s'établissait à 2,46% vers 15H40 GMT contre 2,42% mardi.

La tech en panne de résultats

La plateforme numérique de VTC et de livraison de repas Uber chutait de 9,01% après avoir publié une perte plus importante que projetée par le marché et des prévisions de chiffres d'affaires faibles pour les analystes. A l'inverse, son rival Lyft a dépassé les attentes et rehaussé ses prévisions.

Les titres de la plateforme de commerce en ligne Shopify dévissaient de 19%. Le groupe a notamment annoncé s'attendre à une dégradation de ses marges pour le trimestre en cours.

La plateforme de réservation hôtelière Tripadvisor dégringolait de 27,77%, après avoir indiqué notamment que le comité chargé d'identifier un possible acquéreur avait fait chou blanc.

Le groupe d'application de rencontres Match lâchait 5,49% après sa publication trimestrielle.

Le constructeur de véhicules électriques Rivian reculait (-3,71%) après la publication d'une perte trimestrielle plus lourde qu'anticipée par les analystes.

Le réseau social Reddit (+1,56%) a rassuré, espérant atteindre la rentabilité opérationnelle dès le deuxième trimestre.

Leonardo puissant

Le géant italien de l'aéronautique et de la défense Leonardo (+2,75%) a publié mardi un bénéfice net et des commandes en nette hausse au premier trimestre, dans un contexte mondial de fortes tensions géopolitiques.

Le brasseur belgo-brésilien AB Inbev (+3,96%), le numéro un mondial des réservations de voyages Amadeus (+3,31%), le constructeur ferroviaire Alstom (+9,36%), l'énergéticien allemand Siemens Energy (+12,80%), l'équipementier Puma (+10,86%), le réassureur Munich Re (+3,19%) ont été salués sur le continent, tandis que le constructeur automobile haut de gamme BMW (-2,93%) a cédé du terrain.

Du côté du pétrole, des devises et du bitcoin

Les prix du pétrole repartaient de l'avant vers 15H30 GMT, la tendance s'inversant notamment après l'annonce que les stocks commerciaux américains de pétrole brut ont légèrement reculé la semaine dernière.

Le prix du baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juillet gagnait 0,42% à 83,51 dollars et son équivalent américain, le baril de West Texas Intermediate, pour livraison en juin, gagnait 0,57% à 78,83 dollars.

Sur le marché des changes, le yen poursuivait sa descente face au dollar (-0,53%) à 155,51 yens pour un dollar. Quant à l'euro, il reculait de 0,05% par rapport au dollar, à 1,0750 dollar pour un euro.

Le bitcoin valait 62.250 dollars, en baisse de 1,15%.

Euronext CAC40

bur-fs/ola/liu