Marchés français ouverture 8 h 23 min
  • Dow Jones

    35 609,34
    +152,03 (+0,43 %)
     
  • Nasdaq

    15 121,68
    -7,41 (-0,05 %)
     
  • Nikkei 225

    29 255,55
    +40,03 (+0,14 %)
     
  • EUR/USD

    1,1656
    +0,0019 (+0,16 %)
     
  • HANG SENG

    26 136,02
    +348,81 (+1,35 %)
     
  • BTC-EUR

    56 654,89
    +1 345,98 (+2,43 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 538,50
    +57,70 (+3,90 %)
     
  • S&P 500

    4 536,19
    +16,56 (+0,37 %)
     

Pour Barbara Pompili, la légalisation du cannabis "fait partie des mesures" à "mettre en débat"

·2 min de lecture

Invitée ce lundi matin de BFMTV et RMC, la ministre de la Transition écologique juge que notre politique de répression pour lutter contre les trafics de drogue "ne marche pas depuis des dizaines d'années" et souhaite mettre le sujet de la légalisation sur la table.

Le gouvernement va-t-il se pencher sur la question de la légalisation du cannabis? A en croire les déclarations d'Emmanuel Macron et de son ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin, la réponse semblait clairement être "non". Mais Barbara Pompili, invitée ce lundi matin de BFMTV et RMC, estime que le sujet doit être mis sur la table.

Faut-il donc légaliser le cannabis en France? "Ça fait partie des mesures que l'on souhaite mettre en débat", nous apprend la ministre de la Transition écologique, sans préciser à qui se réfère le "on" dans sa déclaration.

"On a une politique qui ne marche pas depuis des dizaines d’années, on a une politique très dure contre les drogues et le cannabis, et on est les premiers consommateurs en ce qui concerne la jeunesse en Europe", développe l'élue sur notre plateau. "Ça veut bien dire que ça ne marche pas."

Se disant elle-même "très pragmatique", la membre du gouvernement souhaite "qu’on trouve une solution qui fonctionne". D'où son interrogation: "Est-ce que la légalisation peut faire en sorte qu'on puisse réguler la consommation du cannabis, gérer mieux et la question des trafics aussi, en parallèle avec ce qui est fait par mon collègue Darmanin sur la sécurité, car il faut faire les deux? Je crois que ça a le mérite d’être posé."

Une ouverture qui détonne franchement avec les déclarations, répétées, du ministre de l'Intérieur sur le sujet, Gérald Darmanin ayant martelé son opposition à la légalisation de "cette merde" à chaque fois que la question lui avait posée. Son chef de file, Emmanuel Macron, s'est pour sa part toujours dit "pas favorable" à une telle idée.

Article original publié sur BFMTV.com

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles