Marchés français ouverture 1 h 37 min
  • Dow Jones

    33 597,92
    +1,58 (+0,00 %)
     
  • Nasdaq

    10 958,55
    -56,34 (-0,51 %)
     
  • Nikkei 225

    27 574,43
    -111,97 (-0,40 %)
     
  • EUR/USD

    1,0511
    -0,0003 (-0,03 %)
     
  • HANG SENG

    19 320,21
    +505,39 (+2,69 %)
     
  • BTC-EUR

    16 000,99
    -292,11 (-1,79 %)
     
  • CMC Crypto 200

    394,38
    -7,65 (-1,90 %)
     
  • S&P 500

    3 933,92
    -7,34 (-0,19 %)
     

La Banque Postale, BNP... Les banques qui ont annoncé un gel des prix ont-elles tenu parole ?

gel des prix
gel des prix

Pas d'augmentations supérieures à 2% en 2023 sur les principales lignes tarifaires : c'est la promesse faite par le secteur bancaire le 13 septembre. Une réponse, modeste, à la demande de Bruno Le Maire. Le ministre de l'Economie souhaitait voir les groupes bancaires, qui enregistrent depuis deux ans des profits records, faire un geste à destination de leurs clients fragilisés par l'inflation.

Six établissements sont allés plus loin en annonçant le gel de leurs tarifs en 2023. On y retrouve La Banque Postale et le Crédit Coopératif, deux marques qui affichent de longue date une politique de prix modérée, mais également BNP Paribas, LCL, la Société Générale et la banque en ligne Fortuneo. Ont-elles tenu parole ?

Une entorse et quelques baisses

Les dernières grilles publiées par ces banques confirment que, concernant les lignes tarifaires les plus représentatives, elles ont joint la parole aux actes. Seule entorse, la Société Générale prévoit d'augmenter de 14% (de 7 à 8 euros) le coût d'un virement occasionnel initié en agence. Cela ne concernera sans doute pas grand monde, l'essentiel des virements étant désormais initié (gratuitement) en ligne ou sur mobile, mais il s'agit néanmoins d'une opération figurant dans les tarifs représentatifs.

Lire la suite sur MoneyVox

Voir également
- Frais bancaires 2023 : Notre palmarès des banques les moins chères
- Crédit d'impôt Ehpad : ça se précise (mais pas pour tout de suite)
- Achat immobilier : de combien pouvez-vous faire baisser le prix d'une passoire thermique ?