Publicité
La bourse ferme dans 7 h 30 min
  • CAC 40

    7 923,12
    -4,31 (-0,05 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 883,50
    +5,73 (+0,12 %)
     
  • Dow Jones

    38 996,39
    +47,37 (+0,12 %)
     
  • EUR/USD

    1,0814
    +0,0007 (+0,06 %)
     
  • Gold future

    2 047,40
    -7,30 (-0,36 %)
     
  • Bitcoin EUR

    57 299,92
    -806,90 (-1,39 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,17
    -0,09 (-0,12 %)
     
  • DAX

    17 749,20
    +71,01 (+0,40 %)
     
  • FTSE 100

    7 667,43
    +37,41 (+0,49 %)
     
  • Nasdaq

    16 091,92
    +144,18 (+0,90 %)
     
  • S&P 500

    5 096,27
    +26,51 (+0,52 %)
     
  • Nikkei 225

    39 910,82
    +744,63 (+1,90 %)
     
  • HANG SENG

    16 589,44
    +78,00 (+0,47 %)
     
  • GBP/USD

    1,2631
    +0,0005 (+0,04 %)
     

Axa, Allianz, Scor... défections en série au sein de l'alliance des assureurs pour le climat

HJBC - stock.adobe.com

L'alliance mondiale des assureurs pour l'objectif zéro carbone (NZIA) a du plomb dans l'aile. Jeudi 25 mai, trois membres fondateurs, le réassureur Scor et les géants Axa et Allianz ont annoncé leur départ, alors que la pression venue des Etats-Unis s'est accrue. Le premier assureur français, Axa, "poursuivra son parcours individuel en matière de développement durable, en tant qu'assureur, investisseur et entreprise responsable", précise un communiqué, tandis qu'Allianz a indiqué garder ses objectifs climatiques "inchangés".

Plus tôt dans la journée, Thierry Léger, directeur général de Scor depuis le 1er mai, a également annoncé le départ de l'alliance devant les actionnaires réunis en assemblée générale. "Nous avons aujourd'hui décidé de quitter la NZIA. Cela ne change rien à nos engagements, ni à notre feuille de route" en matière de lutte contre le réchauffement climatique, a-t-il déclaré. Scor est le premier français à claquer la porte de l'alliance, créé en juillet 2021 et placée sous l'égide de l'ONU, et le deuxième ces jours-ci après Swiss Re.

Trois autres poids lourds européens les avaient précédé ces derniers mois en annonçant leur départ: Munich Re, Hannover Re et l'assureur Zurich. Dans la foulée de ces nouvelles défections, le français Matmut a également annoncé son départ. Ni Axa, ni Allianz, ni Scor n'ont détaillé les raisons de ces départs mais fin mars, Munich Re avait évoqué des risques d'entrave à la libre concurrence inhérents à ce type d'alliance. "Chaque entreprise (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Pourquoi Intermarché réussit un coup de maître avec le rachat de magasins Casino
Michelin vend ses deux sociétés en Russie au groupe russe Power International Tires
Vinted : le paiement via PayPal c’est fini
Foot : un club italien dans le viseur du propriétaire du PSG
CAC 40 : la Bourse tente de se stabiliser, espoirs sur la dette des Etats-Unis