La bourse ferme dans 7 h 22 min
  • CAC 40

    6 512,29
    -12,15 (-0,19 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 743,99
    -13,23 (-0,35 %)
     
  • Dow Jones

    32 832,54
    +29,04 (+0,09 %)
     
  • EUR/USD

    1,0224
    +0,0029 (+0,29 %)
     
  • Gold future

    1 803,50
    -1,70 (-0,09 %)
     
  • BTC-EUR

    23 356,29
    -104,26 (-0,44 %)
     
  • CMC Crypto 200

    557,77
    +14,89 (+2,74 %)
     
  • Pétrole WTI

    89,74
    -1,02 (-1,12 %)
     
  • DAX

    13 634,69
    -53,00 (-0,39 %)
     
  • FTSE 100

    7 481,56
    -0,81 (-0,01 %)
     
  • Nasdaq

    12 644,46
    -13,14 (-0,10 %)
     
  • S&P 500

    4 140,06
    -5,13 (-0,12 %)
     
  • Nikkei 225

    27 999,96
    -249,28 (-0,88 %)
     
  • HANG SENG

    19 988,42
    -57,35 (-0,29 %)
     
  • GBP/USD

    1,2091
    +0,0010 (+0,08 %)
     

Dans les avions, les masques à oxygène ne permettent de respirer que quelques minutes

Dans un avion, la cabine est pressurisée pour permettre de voyager dans de bonnes conditions sans créer de risques pour l’organisme. C’est ce que l’on appelle l’altitude-cabine qui se situe entre 1 800 et 2 400 mètres d’altitude selon les avions et leur ancienneté. Plus les avions sont récents plus l’altitude-cabine est basse, améliorant de fait le sentiment de bien-être tout au long du vol.

En cas de dépressurisation (chute de pression) soudaine de la cabine d’un avion en vol, un masque à oxygène tombera automatiquement à la portée des passagers pour éviter hypoxie et évanouissement. Il suffira de tirer le masque vers soi pour libérer l’oxygène. Cela fait partie des mesures de sécurité que les hôtesses de l’air et les stewards ont l’obligation de vous expliquer avant tout décollage. Mais saviez-vous que l’autonomie des masques à oxygène reste limitée à une dizaine de minutes, entre 12 et 15 minutes précisément ?

Même si cela peut paraître faible, c’est largement suffisant pour permettre à un avion de descendre de son altitude de croisière d’environ 10 000 mètres à une altitude respirable sans masque soit 4 000 mètres.

D'autant que dans un avion, la chasse au poids superflu est partout. Cela est également vrai pour la capacité des bonbonnes d’oxygène. Tout doit être optimisé pour éviter de trop consommer de carburant. Car plus un avion est lourd, plus il va consommer. Et le kérosène coûte cher aux compagnies aériennes. Cette optimisation est faite en gardant systématiquement une (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Un véritable trésor découvert dans une décharge provoque une ruée des habitants
Transports : un grand chassé-croisé noir pour la SNCF et sur les routes
Bouygues Telecom : furieux à cause d'un devis, un client attaque des employés
RSA : la droite veut réviser son mode de calcul pour corriger une injustice
Attention à l'arnaque au faux fromage fermier

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles