La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 931,06
    +8,20 (+0,14 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 448,31
    -6,55 (-0,19 %)
     
  • Dow Jones

    31 097,26
    +321,83 (+1,05 %)
     
  • EUR/USD

    1,0426
    -0,0057 (-0,54 %)
     
  • Gold future

    1 812,90
    +5,60 (+0,31 %)
     
  • BTC-EUR

    18 284,16
    -311,04 (-1,67 %)
     
  • CMC Crypto 200

    420,84
    +0,70 (+0,17 %)
     
  • Pétrole WTI

    108,46
    +2,70 (+2,55 %)
     
  • DAX

    12 813,03
    +29,26 (+0,23 %)
     
  • FTSE 100

    7 168,65
    -0,63 (-0,01 %)
     
  • Nasdaq

    11 127,84
    +99,11 (+0,90 %)
     
  • S&P 500

    3 825,33
    +39,95 (+1,06 %)
     
  • Nikkei 225

    25 935,62
    -457,42 (-1,73 %)
     
  • HANG SENG

    21 859,79
    -137,10 (-0,62 %)
     
  • GBP/USD

    1,2103
    -0,0072 (-0,59 %)
     

Vers une augmentation du prix de la cantine à la rentrée

Vers une augmentation du prix de la cantine à la rentrée (lepoint.fr)

Face à l’inflation, les fournisseurs de cantines doivent augmenter les tarifs, note France Info. Les ménages risquent de payer plus cher.

C'est une mauvaise nouvelle supplémentaire qui se profile pour les parents d'élèves. Face à l'inflation galopante de ces dernières semaines, certaines collectivités hésitent à augmenter les tarifs des cantines scolaires, rapporte France Info. Pour rappel, la restauration en école primaire est gérée par les communes, tandis que les départements gèrent les collèges et les régions les lycées. Les collectivités sont libres de fixer les prix des repas dans les établissements.

Les fournisseurs des collectivités ont prévenu ces dernières qu'en raison de l'inflation ils seront sans doute forcés d'augmenter leurs prix. À charge des localités de répercuter, ou non, ce surcoût dans les établissements scolaires. « Les fournisseurs nous ont écrit pour nous dire que les mesures d'indexation prévues dans les marchés n'étaient pas suffisantes et qu'il fallait mettre en œuvre la théorie de l'imprévision », qui permet de renégocier les termes en cas de situation économique imprévisible, indique, à France Info, Philippe Laurent, vice-président de l'Association des maires de France (AMF) et maire de Sceaux.

Augmentation de 5 à 10 %

Les collectivités seront donc amenées à négocier avec leurs fournisseurs, mais le prix des repas devrait connaître une hausse « de l'ordre de 5 à 10 % », selon Philippe Laurent. La question est la suivante : qui absorbera ces augmentations ? Certaines villes feront le choix de financer ces hausses par elles-mêmes pour ne pas les faire peser sur les fa [...] Lire la suite

VIDÉO - Manger bio et local à la cantine, un défi encore à relever pour la mairie écolo de Lyon

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles