La bourse ferme dans 7 h 52 min
  • CAC 40

    6 315,11
    +16,47 (+0,26 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 677,10
    +29,54 (+0,81 %)
     
  • Dow Jones

    32 120,28
    +191,66 (+0,60 %)
     
  • EUR/USD

    1,0694
    +0,0009 (+0,09 %)
     
  • Gold future

    1 845,60
    -0,70 (-0,04 %)
     
  • BTC-EUR

    27 756,61
    -263,20 (-0,94 %)
     
  • CMC Crypto 200

    654,93
    -16,08 (-2,40 %)
     
  • Pétrole WTI

    110,72
    +0,39 (+0,35 %)
     
  • DAX

    14 057,41
    +49,48 (+0,35 %)
     
  • FTSE 100

    7 522,01
    -0,74 (-0,01 %)
     
  • Nasdaq

    11 434,74
    +170,29 (+1,51 %)
     
  • S&P 500

    3 978,73
    +37,25 (+0,95 %)
     
  • Nikkei 225

    26 604,84
    -72,96 (-0,27 %)
     
  • HANG SENG

    20 056,55
    -114,72 (-0,57 %)
     
  • GBP/USD

    1,2588
    +0,0010 (+0,08 %)
     

Au Royaume-Uni, deux personnes sur cinq achètent moins de nourriture pour s'en sortir

Outre-Manche, les prix des produits alimentaires augmentent de manière substantielle, comme partout en Europe. Conséquence, selon une enquête publiée le vendredi 13 mai par l'ONS, l'équivalent de l'Insee au Royaume-Uni, deux personnes sur cinq achètent tout simplement moins de nourriture pour s'en sortir : un constat qui pousse le Guardian à titrer que "l'âge d'or de l'alimentation bon marché est révolu", le vendredi 13 mai. L'idée est confirmée par l'ancien patron de Sainsbury's, Justin King, interrogé par le média britannique. Selon l'homme d'affaires, qui siège désormais au conseil d'administration de Marks & Spencer, les acheteurs doivent à présent faire des arbitrages lorsqu'ils font leurs courses alimentaires.

Les prix au Royaume-Uni ont augmenté en moyenne de 9 % en avril, estiment les économistes. La Banque d'Angleterre table de son côté sur une augmentation qui dépassera les 10 % dans le courant de l'année, du jamais-vu depuis 1982, explique le Guardian. En avril, une étude montrait que la hausse des prix touchait des aliments de tous les jours, à l'image des pâtes dont le prix a augmenté de 45 %, tandis que celui des tomates et des œufs est monté de 13 % et celui de la brique de lait de 20%. En France, l'augmentation est moindre. Sur un an, les prix des produits alimentaires ont augmenté en moyenne de 3 %, expliquait l’institut d’études spécialisé IRI au début du mois de mai. Mais comme au Royaume-Uni, la hausse est bien plus importante sur certains produits comme les (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Remaniement : la lettre de démission du gouvernement est prête, Jean Castex sur le départ
Le "marché de dupes" de la suppression de la redevance télé, la Russie qui aurait perdu un tiers de ses forces terrestes depuis février... Le flash éco du jour
Approvisionnement en énergie : Thierry Breton favorable à une mutualisation d'achats en Europe
La suppression de la redevance télé, "un marché de dupes" pour les SDJ de l'audiovisuel public
Euromillions : elle décide de changer de numéros et rate un gros jackpot

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles