La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 015,10
    -124,15 (-1,74 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 130,62
    -76,52 (-1,82 %)
     
  • Dow Jones

    32 237,53
    +132,28 (+0,41 %)
     
  • EUR/USD

    1,0764
    -0,0072 (-0,67 %)
     
  • Gold future

    1 981,00
    -14,90 (-0,75 %)
     
  • Bitcoin EUR

    25 619,46
    -563,10 (-2,15 %)
     
  • CMC Crypto 200

    597,33
    -21,06 (-3,41 %)
     
  • Pétrole WTI

    69,20
    -0,76 (-1,09 %)
     
  • DAX

    14 957,23
    -253,16 (-1,66 %)
     
  • FTSE 100

    7 405,45
    -94,15 (-1,26 %)
     
  • Nasdaq

    11 823,96
    +36,56 (+0,31 %)
     
  • S&P 500

    3 970,99
    +22,27 (+0,56 %)
     
  • Nikkei 225

    27 385,25
    -34,36 (-0,13 %)
     
  • HANG SENG

    19 915,68
    -133,96 (-0,67 %)
     
  • GBP/USD

    1,2230
    -0,0058 (-0,47 %)
     

Attention, ce faux ChatGPT va voler vos identifiants

Des pirates ont réalisé une copie du populaire chatbot géré par une intelligence artificielle, pour prendre le contrôle de l’ordinateur avec un cheval de Troie.

Le talent de plagiat des hackers est sans limites. Une fausse plateforme, semblable en tous points au chatbot ChatGPT a été développée par les malfaiteurs, pour piéger les utilisateurs. La société de cybersécurité Kaspersky dévoile les détails de cette arnaque dans un rapport publié ce 22 février 2023.

ChatGPT a passé la barre du million d’utilisateurs en cinq jours, contre cinq mois pour Spotify et dix mois pour Facebook. Cette popularité exponentielle en fait un parfait leurre pour tromper les millions d’internautes se rendant quotidiennement sur la plateforme, qui fonctionne grâce à GPT-3, une intelligence artificielle.

Les escrocs ont commencé par créer de faux comptes usurpant OpenAI, l’entreprise à l’origine de cette technologie. Ils ont ensuite posté des articles pour promouvoir leur prétendu produit avec un lien permettant de se rendre directement sur la plateforme. La page d’accueil officielle demande de créer un compte avant d’utiliser le modèle de langage IA. Or, la copie réalisée par les malfaiteurs incite l’utilisateur à télécharger l’outil. Ce qui permet déjà de déceler l’arnaque — puisque ChatGPT ne se télécharge pas, mais s’utilise uniquement en ligne.

Cette page est une copie frauduleuse de ChatGPT.  // Source : Kaspersky
Cette page est une copie frauduleuse de ChatGPT. // Source : Kaspersky

[Lire la suite]