Marchés français ouverture 7 h 34 min
  • Dow Jones

    31 880,24
    +618,34 (+1,98 %)
     
  • Nasdaq

    11 535,27
    +180,66 (+1,59 %)
     
  • Nikkei 225

    27 001,52
    +262,49 (+0,98 %)
     
  • EUR/USD

    1,0687
    -0,0009 (-0,09 %)
     
  • HANG SENG

    20 470,06
    -247,18 (-1,19 %)
     
  • BTC-EUR

    27 217,04
    -1 415,92 (-4,95 %)
     
  • CMC Crypto 200

    658,56
    -16,31 (-2,42 %)
     
  • S&P 500

    3 973,75
    +72,39 (+1,86 %)
     

Attention à l’arnaque des faux conseillers bancaires en pleine recrudescence

·2 min de lecture
Attention à l’arnaque des faux conseillers bancaires en pleine recrudescence (Crédit : Getty Images)
Attention à l’arnaque des faux conseillers bancaires en pleine recrudescence (Crédit : Getty Images)

Votre conseiller bancaire vous appelle alors qu’aucun rendez-vous n’a été fixé ? Restez sur vos gardes, c’est peut-être une arnaque.

Les plaintes pour escroqueries ont augmenté de 15% en 2021 selon les chiffres du ministère de l’Intérieur. Parmi elles, une arnaque fait actuellement beaucoup de dégâts. Devant les nombreux témoignages recueillis, l'UFC-Que Choisir a décidé mettre en garde contre la recrudescence de faux banquiers qui dépouillent leurs victimes.

Un soi-disant conseiller bancaire vous appelle — le numéro affiché correspond à celui de votre établissement bancaire — et indique avoir repéré des mouvements suspects sur votre compte. Le banquier bidon vous demande alors de procéder à la validation de la procédure via un code reçu par SMS en cliquant sur un lien. En réalité, la manœuvre n’a qu’un seul objectif : vous faire confirmer des opérations de paiement à votre insu et vous délester de vos économies.

"La conseillère avait déjà mon numéro de carte bancaire et m’a demandé de valider des opérations sur l’application Hello Bank, soi-disant pour simuler des achats et ensuite les annuler car elle avait vu des tentatives de fraudes de paiement depuis la Roumanie. Je lui ai fait confiance", témoigne une victime. Montant du préjudice subi ? 2 500 euros.

Les banques ne remboursent pas

Sur RMC, un auditeur raconte avoir perdu 15 000 euros suite au beau discours d’un faux conseiller bancaire. "Il était très poli, il avait le bon ton qui va bien, pas d’accent rien du tout. Pour moi, c’était quelqu’un de la banque", souffle-t-il.

Pour ne rien arranger au désarroi des victimes, les banques ne remboursement quasiment jamais ce type d’arnaque pour cause de "négligence" de leurs clients. "En échangeant avec le fraudeur puis en validant les opérations sur votre téléphone mobile, vous avez mis à néant le dispositif de sécurité […]. Vous avez fait preuve de négligence grave en ne prêtant pas attention aux contenus des notifications reçues sur votre mobile", argumente Hello Bank à la victime des 2 500 euros.

Pour éviter de tomber dans le panneau, l’UFC Que-Choisir préconise de raccrocher puis d’appeler son conseiller bancaire pour s’assurer de son identité. Gardez aussi bien à l’esprit qu'un professionnel ne vous demandera pas vos codes par téléphone. Si vous avez été victime ou témoin d’une escroquerie, signalez-là immédiatement sur la plateforme Cybermalveillance pour permettre aux autorités compétentes de réagir le plus rapidement possible.

VIDÉO - Elisabeth Holmes, star déchue de la Silicon Valley, est condamnée pour fraude

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles