La bourse ferme dans 2 h 24 min
  • CAC 40

    5 826,88
    -3,77 (-0,06 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 703,08
    -1,77 (-0,05 %)
     
  • Dow Jones

    30 924,14
    -345,96 (-1,11 %)
     
  • EUR/USD

    1,1933
    -0,0046 (-0,38 %)
     
  • Gold future

    1 690,70
    -10,00 (-0,59 %)
     
  • BTC-EUR

    40 460,88
    -1 145,46 (-2,75 %)
     
  • CMC Crypto 200

    964,85
    -22,36 (-2,26 %)
     
  • Pétrole WTI

    65,69
    +1,86 (+2,91 %)
     
  • DAX

    14 027,61
    -28,73 (-0,20 %)
     
  • FTSE 100

    6 693,91
    +43,03 (+0,65 %)
     
  • Nasdaq

    12 723,47
    -274,33 (-2,11 %)
     
  • S&P 500

    3 768,47
    -51,25 (-1,34 %)
     
  • Nikkei 225

    28 864,32
    -65,78 (-0,23 %)
     
  • HANG SENG

    29 098,29
    -138,50 (-0,47 %)
     
  • GBP/USD

    1,3839
    -0,0055 (-0,39 %)
     

Un associé de l'avocat de Donald Trump aurait confié qu'une grâce présidentielle coûterait 2M$

·2 min de lecture
Un associé de l'avocat de Donald Trump aurait confié qu'une grâce présidentielle coûterait 2M$

Un associé de Rudy Giuliani, l'avocat personnel du président américain Donald Trump, a déclaré à un ancien officier de la CIA qui demandait une grâce présidentielle que cela lui "coûterait 2 millions de dollars", rapportait dimanche le New York Times. Cette révélation fait partie d'un gros dossier du quotidien qui décrit comment plusieurs personnes proches du président auraient collecté des sommes importantes en échange d'une grâce accordée par Donald Trump.

John Kiriakou, l'ancien agent de la CIA en question, a été condamné à 30 mois de prison en 2012 pour avoir révélé l'identité d'un collègue officier qui aurait eu recours au simulacre de noyade ou "waterboarding", une technique de torture. Il a déclaré au New York Times qu'il avait sollicité une grâce par l'intermédiaire d'autres personnes ayant des liens avec le président américain — afin de pouvoir porter une arme de poing et d'accéder à sa pension — mais le sujet a été abordé lors d'une réunion de beuverie sans rapport avec le sujet de la grâce, à laquelle participaient Rudy Giuliani et ses associés au Trump International Hotel à Washington, DC.

A lire aussi — Donald Trump est plus désespéré que jamais et les Américains devraient être 'à la fois enragés et terrifiés', selon sa nièce

Lorsque Giuliani est allé aux toilettes pendant la réunion, un de ses associés a dit que Rudy Giuliani pourrait aider, mais que "cela allait coûter deux millions de dollars — il va vouloir deux millions de dollars", raconte John Kiriakou au New York Times. Il n'aurait pas accepté l'offre. "J'ai ri. Deux millions de dollars — vous avez perdu la tête ?" poursuit l'ancien officier. "Même si j'avais deux millions de dollars, je ne les dépenserais pas pour récupérer une pension de 700 000 dollars."

Un ami de John Kiriakou a rapporté la rencontre au FBI, inquiet que Rudy Giuliani puisse vendre des grâces présidentielles, rapporte le New York Times. Mais Rudy Giuliani conteste le récit du quotidien : il a déclaré à la rédaction qu'il ne (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le milliardaire Jack Ma a refait surface dans une vidéo de 50 secondes, selon les médias d'Etat chinois
Snapchat offre des millions de dollars à de jeunes créateurs de contenu pour concurrencer TikTok
Taxis à hydrogène : Hype vise la 'plus grande flotte au monde' avec le rachat d'une compagnie parisienne historique
Après Trump, des opposants réclament le bannissement de Jair Bolsonaro et Narendra Modi des réseaux sociaux
Une fusée Virgin Orbit de Richard Branson a atteint l'espace pour la première fois