La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 233,94
    +67,67 (+0,94 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 257,98
    +16,86 (+0,40 %)
     
  • Dow Jones

    33 926,01
    -127,93 (-0,38 %)
     
  • EUR/USD

    1,0798
    -0,0113 (-1,04 %)
     
  • Gold future

    1 877,70
    -53,10 (-2,75 %)
     
  • BTC-EUR

    21 569,17
    -263,78 (-1,21 %)
     
  • CMC Crypto 200

    535,42
    -1,43 (-0,27 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,23
    -2,65 (-3,49 %)
     
  • DAX

    15 476,43
    -32,76 (-0,21 %)
     
  • FTSE 100

    7 901,80
    +81,64 (+1,04 %)
     
  • Nasdaq

    12 006,96
    -193,86 (-1,59 %)
     
  • S&P 500

    4 136,48
    -43,28 (-1,04 %)
     
  • Nikkei 225

    27 509,46
    +107,41 (+0,39 %)
     
  • HANG SENG

    21 660,47
    -297,89 (-1,36 %)
     
  • GBP/USD

    1,2056
    -0,0173 (-1,41 %)
     

Les arbres échangent entre eux grâce à un « Wi-Fi chimique »

À leur manière, les arbres communiquent. Ils échangent des informations entre eux, et avec les microbes, les insectes ou les oiseaux. C’est ce qu’explique le chercheur en écologie Bastien Castagneyrol dans The Conversation.

Les arbres peuvent communiquer. Pas comme dans le film Avatar bien sûr, mais à leur manière, ils échangent des informations entre eux, et avec les microbes, les insectes ou encore les oiseaux qui vivent dans leurs branches et autour de leurs racines. La plupart du temps, ils communiquent pour se défendre contre les attaques des insectes herbivores ou des champignons parasites.

Mettons-nous d’abord d’accord sur le sens des mots, c’est toujours utile en science. Pour qu’il y ait communication entre deux organismes (entre deux arbres, ou en un arbre et un oiseau) il faut qu’un signal soit émis par l’émetteur (l’arbre), qu’il soit véhiculé par un canal de communication jusqu’à un récepteur (un autre arbre, ou un oiseau), et que le récepteur modifie son comportement à son avantage et à l’avantage de l’émetteur.

Chez les arbres, le signal qui sert à la communication est un signal chimique porté par de petites molécules. Ce signal passe soit dans l’air, soit par les racines et les microscopiques filaments de champignons qui les prolongent et qui peuvent brancher les arbres entre-eux (on appelle mycorhizes ces champignons associés aux racines des arbres). Pour faire simple, disons que les arbres utilisent à la fois le wifi pour communiquer entre eux et avec certains animaux,

[Lire la suite]