La bourse ferme dans 5 h 21 min
  • CAC 40

    6 562,58
    +34,26 (+0,52 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 772,32
    +16,26 (+0,43 %)
     
  • Dow Jones

    33 980,32
    -171,69 (-0,50 %)
     
  • EUR/USD

    1,0178
    -0,0002 (-0,02 %)
     
  • Gold future

    1 782,70
    +6,00 (+0,34 %)
     
  • BTC-EUR

    23 144,47
    -443,81 (-1,88 %)
     
  • CMC Crypto 200

    560,17
    -12,64 (-2,21 %)
     
  • Pétrole WTI

    89,23
    +1,12 (+1,27 %)
     
  • DAX

    13 734,02
    +107,31 (+0,79 %)
     
  • FTSE 100

    7 515,99
    +0,24 (+0,00 %)
     
  • Nasdaq

    12 938,12
    -164,43 (-1,25 %)
     
  • S&P 500

    4 274,04
    -31,16 (-0,72 %)
     
  • Nikkei 225

    28 942,14
    -280,63 (-0,96 %)
     
  • HANG SENG

    19 763,91
    -158,54 (-0,80 %)
     
  • GBP/USD

    1,2072
    +0,0021 (+0,17 %)
     

Apple fait la chasse aux logiciels espions

Comment lutter contre les programmes malveillants qui peuvent s'introduire dans les appareils numériques sans que la victime ne clique sur quoi que ce soit ? Apple a annoncé, mercredi 6 juillet, qu'un nouvel outil, appelé Lockdown Mode, protégera dès l'automne prochain tous les utilisateurs considérés comme à risque, explique CNN le mercredi 6 juillet. Concrètement, cette nouvelle fonctionnalité permettra aux journalistes et aux défenseurs des droits de l'homme d'être mieux outillés contre ces logiciels espions. Ces utilisateurs n'auront qu'à appuyer sur un bouton pour isoler certaines parties de leur appareil L'inconvénient, soulignent nos confrères américains, est qu'une fois ce verrouillage enclenché, les propriétaires ne pourront plus utiliser certaines fonctionnalités des appareils Apple.

La fonctionnalité n'est pas destinée au grand public. Seuls les utilisateurs qui ont déjà été la cible d'attaques pourront la solliciter. Contactée par nos confrères, l'entreprise cofondée par Steeve Jobs n'a pas précisé le nombre de clients qui ont été victimes de logiciels. Mais une telle annonce démontre bien que les logiciels espions sont un véritable fléau pour les géants du numérique. Depuis plusieurs mois, les affaires d'espionnage numérique se multiplient.

Fin juillet 2021, le projet Pegasus dévoilait un scandale de surveillance numérique mondiale. Des journalistes français avaient été espionnés via l'infiltration de leurs téléphones par le logiciel Pegasus, pour le compte de l’État (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

La reconversion dans l'IT facilitée pour les jeunes diplômés
Konbini (encore) renfloué par la famille Perrodo
La nationalisation d'EDF doit permettre d'agir plus vite face à la crise énergétique, selon Le Maire
Un "nouveau concept" pour donner un coup de jeune aux restaurants Flunch
La Poste Mobile : les données de clients volées par des hackers russes

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles