Marchés français ouverture 2 h 14 min
  • Dow Jones

    29 683,74
    +548,75 (+1,88 %)
     
  • Nasdaq

    11 051,64
    +222,13 (+2,05 %)
     
  • Nikkei 225

    26 385,11
    +211,13 (+0,81 %)
     
  • EUR/USD

    0,9690
    -0,0049 (-0,50 %)
     
  • HANG SENG

    17 466,89
    +216,01 (+1,25 %)
     
  • BTC-EUR

    20 172,27
    +642,11 (+3,29 %)
     
  • CMC Crypto 200

    446,70
    +17,91 (+4,18 %)
     
  • S&P 500

    3 719,04
    +71,75 (+1,97 %)
     

Amiens : le crématorium fermé depuis un an en attente de la livraison d’une pièce mécanique

Thomas Frey-Flickr

Triste nouvelle pour les familles endeuillées qui vivent du côté d'Amiens (Hauts-de-France). Le crématorium de la ville est fermé depuis plus d'un an en attendant la livraison d'une pièce mécanique qui n'arrive pas. En attendant la réouverture du centre funéraire, les obsèques se déroulent désormais dans les autres crématoriums de la région, comme le rapporte France 3 Hauts-de-France, le 3 septembre.

C'est un silence terrible qui pèse sur le crématorium d'Amiens. "Il ne se passe plus rien. Le four est à l’arrêt depuis maintenant un an quasiment. On est en attente d’une pièce qu’on a commandée", expose Patrice Cnudde, opérateur de crémation. En conséquence, depuis un an, les obsèques se déroulent désormais dans les autres crématoriums de la région comme Arras, Beauvais ou encore Abbeville.

Une solution temporaire qui apporte son lot de problèmes avec des délais qui s'allongent. "C’est vrai qu’il y a quand même une semaine pleine de délai pour les familles. C’est assez difficile, compliqué pour elles de pouvoir faire leur deuil. C’est trop long, au niveau de la charge émotionnelle. Ne pas pouvoir satisfaire les familles, c’est assez compliqué pour nous", se lamente Nadia Augris, cogérante d'Althea – Pompes funèbres. Pour les familles, à la charge émotionnelle s'ajoute une charge financière, les factures étant plus salées. "Les premiers jours sont gratuits, mais après, il y a un forfait de 50 euros par jour supplémentaire qui est à payer au Trésor public", précise Nadia Augris.

Amiens (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Guerre en Ukraine : l'Union européenne débloque une nouvelle aide colossale
Retour des crédits à taux variable, crise de la dette publique, mauvaise image de la finance... Le flash éco du jour
Une fillette nommée Alexa forcée de changer de nom à cause de l'enceinte Amazon
Sécheresse : un maire prend un arrêté insolite pour ordonner à la pluie de tomber
Cette gagnante de l'EuroMillions a perdu son ticket pendant une semaine !