La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 712,48
    +5,16 (+0,08 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 962,41
    +0,42 (+0,01 %)
     
  • Dow Jones

    34 347,03
    +152,97 (+0,45 %)
     
  • EUR/USD

    1,0405
    -0,0008 (-0,07 %)
     
  • Gold future

    1 754,00
    +8,40 (+0,48 %)
     
  • BTC-EUR

    15 860,40
    -107,60 (-0,67 %)
     
  • CMC Crypto 200

    386,97
    +4,32 (+1,13 %)
     
  • Pétrole WTI

    76,28
    -1,66 (-2,13 %)
     
  • DAX

    14 541,38
    +1,82 (+0,01 %)
     
  • FTSE 100

    7 486,67
    +20,07 (+0,27 %)
     
  • Nasdaq

    11 226,36
    -58,96 (-0,52 %)
     
  • S&P 500

    4 026,12
    -1,14 (-0,03 %)
     
  • Nikkei 225

    28 283,03
    -100,06 (-0,35 %)
     
  • HANG SENG

    17 573,58
    -87,32 (-0,49 %)
     
  • GBP/USD

    1,2091
    -0,0023 (-0,19 %)
     

Mis en examen pour prise illégale d’intérêts, Alexis Kohler reste en poste

Affaire MSC :  le secrétaire général de l'Élysée, Alexis Kohler, aurait été mis en examen pour « prise illégale d'intérêts ».   - Credit:BENOIT TESSIER / POOL / AFP
Affaire MSC : le secrétaire général de l'Élysée, Alexis Kohler, aurait été mis en examen pour « prise illégale d'intérêts ». - Credit:BENOIT TESSIER / POOL / AFP

Le secrétaire général de l'Élysée Alexis Kohler a été mis en examen le 23 septembre pour « prise illégale d'intérêts » et placé sous le statut de témoin assisté pour « trafic d'influence » dans l'enquête sur ses liens avec l'armateur MSC. Il n'a pas été placé sous contrôle judiciaire.

Alexis Kohler « conteste avec force avoir commis tout délit », a assuré dans un communiqué son avocat, Me Éric Dezeuze. « Sans que soient pris en considération à ce stade les nombreux éléments objectifs à décharge, Alexis Kohler a été placé sous le statut de mis en examen pour prise illégale d'intérêts pour des faits pouvant remonter à plus de dix ans », explique Me Dezeuze, affirmant que « la suite de la procédure, à laquelle il a désormais accès » allait « lui permettre de démontrer son innocence ».

Malgré cette mise en examen, Alexis Kohler reste à son poste auprès du président Emmanuel Macron, assure toutefois l'Élysée.

Une enquête préliminaire classée sans suite en 2019

L'affaire était née après la publication en 2018 de plusieurs articles de Mediapart. Le Parquet national financier avait ouvert une enquête préliminaire, qu'il avait classée sans suite en août 2019, indiquant que l'analyse des éléments recueillis « ne (permettait) pas de caractériser les infractions initialement suspectées ». Mais l'association anticorruption Anticor a obtenu la relance des investigations en juin 2020 grâce à une plainte avec constitution de partie civile, qui permet la plupart du temps la dé [...] Lire la suite