Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    40 316,19
    +315,29 (+0,79 %)
     
  • Nasdaq

    18 527,39
    +128,95 (+0,70 %)
     
  • Nikkei 225

    41 190,68
    -1 033,32 (-2,45 %)
     
  • EUR/USD

    1,0909
    -0,0001 (-0,01 %)
     
  • HANG SENG

    18 015,94
    -277,44 (-1,52 %)
     
  • Bitcoin EUR

    57 697,54
    +2 600,66 (+4,72 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 310,38
    +41,43 (+3,26 %)
     
  • S&P 500

    5 649,95
    +34,60 (+0,62 %)
     

Airbus : la belle commande de Lufthansa

Pixabay

La compagnie aérienne allemande a signé un accord avec Airbus pour l'achat de dix Airbus A350-1000 et cinq A350-900, a annoncé l'avionneur jeudi dans un communiqué. Cet achat de quinze gros porteurs long-courriers va porter la flotte d'A350 de la Lufthansa à 60 appareils, a indiqué Airbus qui s'est dit ravi de voir la compagnie allemande rejoindre "le nombre croissant de clients de l'A350-1000 dans le monde", soit la plus grande version de ce modèle.

Cet appareil "consomme nettement moins de carburant que les avions de la génération précédente et génère par conséquent moins d’émissions", a assuré Airbus dans son communiqué. Le montant du contrat n'a pas été révélé. Airbus et Lufthansa ont en outre signé un accord "visant à renforcer leur coopération dans le domaine du développement durable et des technologies d’avenir" avec à la clef le développement du recours au carburant d'aviation durable et l'exploration de la piste menant à l'hydrogène.

Une nouvelle qui survient alors que l’avionneur européen vient de dévoiler des profits record (4,25 milliards d'euros) au titre de 2022, tenant ainsi la dragée haute à son éternel concurrent Boeing, dans le rouge pour la quatrième année de suite. Un bémol, toutefois, Airbus n’a livré que 661 appareils, contre une cible de 720 pour 2022, en raison de problèmes “logistiques et de recrutement”, observe eToro, qui souligne que pour 2023, l’avionneur avait réitéré son objectif de 720 livraisons, sur les 7.239 appareils de son carnet de commandes. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Relocalisation : des pièces essentielles aux centrales nucléaires seront de nouveau fabriquées en France
A quoi sert cette étrange poutre au-dessus de certains avions ?
Aéronautique : de nouveaux éléments dans le crash de l’ATR Yeti Airlines
La Bourse de Paris en hausse
Solde positif pour l'emploi industriel en France mais le rythme de croissance s’essouffle